Le moyen-âge comme vous ne l’avez jamais vu

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000photo_image_moyenage

Dans le Languedoc-Roussillon, les plafonds peints de grandes demeures médiévales sont tirés de l’oubli, voire sauvés de la destruction, grâce à une poignée d’historiens. En marge des manuscrits et de l’architecture, jusqu’alors principales références du Moyen Âge,  elles apportent un regard neuf sur la vie quotidienne à la fin du XVe siècle, avec des citadins qui semblaient beaucoup aimer s’entourer d’images… Lire aussi notre article « Les plafonds polissons du Moyen Âge », dans le Journal du CNRS n°269.

https://lejournal.cnrs.fr/videos/le-moyen-age-comme-vous-ne-lavez-jamais-vu

La bête ou la belle ?

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000008b0c8e03-c74a-4318-8085-b5e948e42f31

 

Un animal déguisé ? Une créature imaginaire ? Non, c’est seulement le portrait d’une fillette qui a véritablement existé ! Avec son visage recouvert de poils, la petite Antonietta Gonzales n’est pas une enfant tout à fait comme les autres.

Pour tout comprendre, il faut revenir en 1547. Une grande fête est donnée pour le couronnement du roi de France Henri II. À cette occasion, de prestigieux cadeaux lui sont offerts. Dont un petit garçon à l’apparence étrange, rapporté des Îles Canaries…

https://dub119.mail.live.com/?tid=cmwc-CXNYG5hGkyAAiZMIC0A2&fid=flinbox

Publié dans : insolite | le 20 avril, 2016 |Pas de Commentaires »

Une affaire d’accent

 

Robert-Estienne

 

 Robert Estienne

Accents sur la lettre e
et abandon de l’écriture gothique

Avant le règne de François Ier, qui débuta en 1515, on ne trouve aucun eaccentué dans les manuscrits ni dans les livres imprimés, et cependant les différentes valeurs de l’e étaient déjà tellement distinctes, que, pour certains noms terminés en é, on écrivait ai. Si la distinction entre le u et le v, de même que celle entre le i et le j, est bien établie dès le XVIIe siècle, l’e accentué s’imposa en revanche plus tardivement, notre langue n’accouchant de l’accent circonflexe qu’au début du XVIIIe siècle. Et en 1814, la lettre e hérita par ailleurs temporairement d’un accent dit moyen sous l’impulsion de la célèbre imprimerie Didot.

La suite ici :   http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article13208

Lumière sur Anna Coleman Ladd, cette artiste qui rendait un visage aux soldats défigurés lors de la Grande Guerre

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000anna-coleman-grande-guerre-une

 

La Première Guerre mondiale fut inédite pour différentes raisons. Son ampleur et sa violence lui ont valu le surnom de Grande Guerre. Dans les tranchées du nord de la France, les combats étaient d’une intensité inouïe. Des millions de soldats ont perdu la vie, et des millions ont été blessés. Parmi eux, ces hommes totalement défigurés qui n’osaient pas se montrer en public : les gueules cassées. Mais certains ont pu retrouver un nouveau visage grâce à une sculptrice américaine, elle s’appelait Anna Coleman Ladd.

 

La suite ici : http://soocurious.com/fr/anna-coleman-grande-guerre/

Qu’est ce que la conscience ?

 

Spiritualitépleine-conscience-750x230

 

C’est un des mots les plus difficiles à définir car il est multiple dans son  approche.

La psychologie le considère comme une faculté mentale d’appréhender, de façon subjective, différents phénomènes extérieurs, sous forme, soit de sensations,  soit  d’états émotionnels.

Sur le plan éthique ou moral, il s’agit alors de la faculté de distinguer le bien du mal.

 

Ce terme a été repris aussi bien par les philosophes latins que par les écritures judéo-chrétiennes.

Trois sortes de « consciences » apparaissent alors :

 

Le concept de conscience ne figure pas  seulement dans la philosophie ou la psychologie, on le trouve aussi dans la sociologie et l’anthropologie mais il possède alors un autre sens obtenu souvent à partir d’observations directes ou d’enquêtes comme ce fut le cas de l’émergence d’une « conscience européenne »

 

Quoi qu’il en soit, le commun des mortels aura sa propre définition qui variera d’un individu à l’autre mais toujours avec cette approche désignant une « perception » personnel, physique ou morale.

Publié dans : mystique sagesse | le 14 avril, 2016 |Pas de Commentaires »

Le passeur de messages

 

Illustration de Vladimir Kush

Illustration de Vladimir Kush

Je passe dans la vie des gens,

J’y reste un certain temps,

Et un jour je comprends,

que je dois en  partir.

 

 

Les laisser pour aller ailleurs,

Là où mon destin m’attend,

Pour y délivrer un message,

Qui sera entendu ou pas.

 

 

Je suis un passeur,

Qui ne doit pas s’attacher,

Mais semer ici et là,

Des idées pour avancer.

 

 

Vous que j’ai quittés sans explication,

ne m’en veuillez  pas, j’avais mes raisons

qu’il n’est pas utile  d’expliquer ici,

continuez sur le chemin que vous avez choisi.

 

 

Yaël

Publié dans : mes écrits et ceux des autres | le 13 avril, 2016 |Pas de Commentaires »

Ou l’amour va-t-il se nicher ?

 

animaux élégance12924400_1020516464702567_6808079265974876698_n

Monsieur crapaud sur un nénuphar perché,

Jouait du violon un beau  jour de printemps,

Miss grenouille écoutait enchantée,

La mélodie qui s’échappait de l’instrument.

 

Le temps était-il venu de convoler en justes noces ?

Ou bien n’était-ce qu’un rêve apporté par le vent ?

Nul ne pouvait répondre  en ce printemps précoce,

Le cours d’eau emportant les mots en dérivant.

 

Qu’auriez vous fait à la place de la belle ?

Passé votre chemin ou répondu à l’appel ?

L’histoire ne dit pas ce qui s’est passé,

Espérons seulement qu’ils se sont aimés.

Yaël

Les fins heureuses

 

 

 J’ai trouvé cette histoire sur FB. Facebook est tout ce que l’on veut mais surtout FB est ce que l’on en fait.

 

 

Matin Magique a partagé l’article de Renée Charron.

22 h · 

Ma soeur Renée a écrit cette nouvelle, une fiction inspirée de son histoire. C’est beau à en donner des frissons… Un véritable délice pour le coeur et l’âme.

J’avais envie de la partager avec vous.

Bonne lecture!

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000010849004-Cute-Halloween-dessin-Chat-noir-dans-le-ciel-de-nuit-et-la-lune-Cartoon--Banque-d'images

L’espoir est comme un félin qui se glisse par une chatière dans l’antre d’une maison, un soir d’automne. Il a besoin d’être nourri, entretenu et réchauffé. Sinon il repartira, laissant pantois l’habitant du lieu.

Hélène avait un chat, et c’était l’automne dans son petit trois et demi de Montréal. Le jour, elle observait le soleil qui jouait sur les feuilles roussies, les illuminant comme des joyaux qui se détachaient un à un sous le vent. Et le soir, elle allumait une chandelle en écoutant la musique de Fred Pellerin.

Le courage ce n’est pas de frapper dans le vent, c’est parfois de se rouler dans une chaude couverture avec son chat et d’entretenir la vision d’une lumière qui viendra.

C’était la tempête, il y a peu, dans le corps entier d’Hélène. Elle a vu et entendu le seigneur et ses anges, mais le diable aussi. Et quand le médecin lui a dit que rien n’était vrai, qu’elle avait vécu une psychose, elle ne l’a pas cru.

Aujourd’hui, elle sait, mais la psychose ne lui a rien laissé. Rien à part un petit bout de chat, et peu de moyens pour le nourrir. Un petit bout de chat et un rêve…

La suite ici : https://www.facebook.com/notes/ren%C3%A9e-charron/les-fins-heureuses/1019726244772208

Publié dans : mes écrits et ceux des autres | le 12 avril, 2016 |Pas de Commentaires »

« JE SUIS MORT HIER »

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000012802774_1715834788638396_5820714533891891165_n

Je suis mort hier

 

Certaines âmes choisissent des humains en fonction de leur bonté, de leur générosité, de leur courage, de leur intégrité et de leur pouvoir à transmettre l’amour.

Le cœur de ces humains possède les qualités pour devenir les messagers de l’au-delà. Sur terre, ils sont parfois appelés des médiums.

Mais attention, peu d’élus disposent des qualités requises pour propager la lumière céleste sur terre.

Et n’oubliez jamais, « Votre temps est limité, sur terre alors ne laissez jamais personne écrire l’histoire de votre vie à votre place ».

Tic-Tac- Tic-Tac

http://www.amazon.fr/suis-mort-hier-Patrick-…/…/ref=asap_bc…

Publié dans : mystique sagesse | le 12 avril, 2016 |Pas de Commentaires »

« On touche avec les yeux »

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000e406fceb-26b6-4aae-a422-c40e17f88fce

Regard tourné vers le lointain, buste de trois-quarts, léger sourire… Ce monsieur un peu fier ferait-il tout pour adopter une pose avantageuse ? Ou est-il pris d’une soudaine inspiration ? C’est un peu plus compliqué que cela…

Nous sommes en 1775. Le marquis de Choiseul commande son portrait à une jeune artiste talentueuse dont il est épris : Élisabeth-Louise Vigée.

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000002f6c15ce-4ad1-4c93-b63a-ad2b30b2a22e

La jeune femme de 20 ans est au tout début de sa carrière. Elle connaît déjà un grand succès à Paris. En plus d’être douée, Vigée est belle et maîtrise l’art de la conversation. Ce qui est parfait pour faire passer les longues heures de pose nécessaires à la réalisation des portraits.

Bien vite, les riches messieurs viennent se faire tirer le portrait pour des raisons qui n’ont plus rien à voir avec la peinture. Ils espèrent plutôt séduire la jeune femme ! Mais pour éviter leurs regards concupiscents, l’artiste a trouvé une parade…

 

 

Dans ses Souvenirs, les mémoires qu’elle écrit à la fin de sa vie, Vigée raconte son ingénieux stratagème. Lorsque les regards de ses modèles masculins se faisaient trop insistants, elle prétendait qu’elle était justement en train de peindre les yeux… et ordonnait au modèle de les garder levés !

C’est ce qu’on appelle « peindre à regard perdu ». Cette méthode est par la suite utilisée par les peintres romantiques du XIXe siècle. Elle donne l’illusion que le modèle est saisi par l’inspiration. Cette pose si particulière a d’ailleurs contribué à la renommée de Vigée-Le Brun… quitte à contrarier quelques messieurs au passage !

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000e39722be-0d39-44e1-bd3e-6e2be1c319b8

Publié dans : Non classé | le 11 avril, 2016 |Pas de Commentaires »
1...45678...199

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour