véritable nom des stars : jean reno

starjeanreno.jpg

 

Jean Reno Don Juan Moreno Errerey Rimenes

Juan Moreno est né en Afrique du Nord, mais de nationalité espagnole (ses deux parents sont Catalans). Il prendra le nom de Jean Réno en France, après avoir fui le régime fasciste de Franco.

Publié dans : Non classé | le 21 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

fonds marins : rascasse volante

fondsmarrascvolante.jpg

 Cette rascasse volante déploie ses épines vénéneuses dans la Mer rouge, en Egypte. Janvier 2008 © Véronique Sanchez

Publié dans : animaux | le 20 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

batiment insolite

batimentsetranges8.jpg

 

 

   

Fidèle à son style, Frank Gehry a gardé les plaques de titane pour le musée Guggenheim de Bilbao, en Espagne. Avec ses formes tordues formant une peau métallique, le bâtiment constitue une œuvre d’art à lui tout seul. Atypique, il a ouvert en 1997. © Musée Guggenheim Bilbao 

  

  

  

 

Publié dans : insolite | le 13 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

merveilles de l ‘univers

mervunivers2.jpg

 

Merveille de l univers

  

Ce cliché pris par le télescope Spitzer révèle des étoiles venant tout juste d’éclore dans la constellation d’Orion. Les astronomes suspectent que des ondes de chocs émanant de l’explosion d’une supernova soient à l’origine de ces naissances stellaires. © NASA/JPL-Caltech 

  

Publié dans : nature | le 13 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

le veritable noms des stars : john wayne

starjohnwayne.jpg

 

John Wayne

  

 

  

  

  

Morrison Marion 


Pas super viril, quand on est John Wayne, de s’appeler Marion… Dans un premier temps, le jeune homme se lancera dans l’industrie cinématographique en se faisant surnommer « Duke ». Pour autant, ses premiers producteurs chargèrent « Marion Duke » de trouver un autre pseudonyme… et ainsi naquit John Wayne ! 

Publié dans : Non classé | le 11 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

les merveilles de l’ univers

merveilleunivers1.jpg

 

merveille de l ‘univers

  

RCW 108  est une région où des étoiles se forment à plus de 4 000 années-lumière de la Terre. Cette région chaotique comprend de nombreux amas stellaires jeunes dont un entouré d’un nuage d’hydrogène. © NASA/JPL-Caltech 

  

 

Publié dans : nature | le 11 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

aafievre.jpg

 

Combattre la fièvre naturellement:

Trempez une grande serviette dans de l’eau froide,

essorez-là et enroulez-là bien serrée autour des mollets,

en restant au-dessous des genoux.

Enroulez-là ensuite d’une deuxième serviette sèche pour éviter de mouiller le lit.

Ne pas laisser en place plus de 10 minutes.

Le cas échéant, répétez l’opération.

Les compresses froides autour des mollets

sont le remède classique contre la fièvre.

Une façon toute simple de faire baisser la fièvre 

  

Publié dans : sante | le 9 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

en avez-vous dans votre jardin? – la lavande

enavezvouslavande6.jpg

 

  

La lavande 

 

 

  

 

  

  

 

Le trésor des abeilles et des papillons 

Incontournable au jardin pour son parfum inégalable, la lavande est une vivace rustique, souvent utilisée pour faire de petites haies et attirant autant les abeilles que les papillons. Les fleurs violettes  resplendissent en plein soleil et ne craignent pas la chaleur. Il existe par ailleurs une « lavande papillon » dont les sommités fleuries font penser à des papillons en train de butiner. 

Floraison : été 

Plantation / rempotage : printemps 

Attraction : plante nectarifère 

Utilisation : bordure, devanture de plate-bande, massif 

Sol : pauvre, sec voire calcaire, supporte mal les sols trop humides 

Publié dans : nature | le 9 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

histoire a dormir debout : grand nettoyage de printemps

aacarien.jpg

 

  

Nous les acariens n’avons pas peur de grand chose si ce n’est que du grand nettoyage de printemps où tout y passe : mur, rideaux, armoires, moquette etc… mais en Juillet en principe nous ne risquons rien et pourtant, si nous n’avions pas déménagé il y a quelques temps, nous ne serions plus là pour vous raconter ce qui s’est passé. 

  

Pendant que la douairière s’aére, Marcos s’occupe comme il peut espérant peut-être qu’au retour de la grande voyageuse, il recevra son petit susucre qu’il attend depuis….. (il peut toujours rêver) aussi a-t-il entrepris de nettoyer à fond la photocopieuse qui, il faut bien le dire, faisait des cochonneries à peu près sur tous les documents qu’on lui demandait. 

  

Le couvercle enlevé, les lunettes ajustées sur le petit nez en trompette, l’ingénieur scrute l’intérieur de la machine à la recherche des réservoirs qu’il aperçoit mais pour les attraper, bernic, ses gros doigts aux articulations enflées par l’arthrose ne peuvent atteindre le lieu où ils se trouvent ; en désespoir de cause, il prend sa boite à outils, sort sa pince crocodile et d’un coup sec attrape un des coupables, qui malheureusement se décroche de la pince, fait un vol plané pour atterrir, d’abord sur la bedaine de l’ouvrier non spécialisé pour finir sa chute sur…. La moquette. Ah si vous aviez vu dans quel état elle était la pauvre !, d’un beau vert-jaune caca d’oie, elle était devenue une bête à bon D-ieu avec tous ses points noirs disséminés un peu partout. La table elle aussi avait été gatée dans la distribution et même la chaise avait récolté  quelques gouttes, quant au Marcos il était là, planté, la bouche ouverte ce qui lui donnait un air encore plus cucu que d’habitude,ne sachant pas par quel bout commencer. 

  

Muni d’un demi litre d’acétone, un litre de white spirit et d’un bidon de térébenthine, sans oublier le tas de chiffons pris dans le placard à balais, il commence à frotter un peu partout. 

  

En ce qui concerne la table et la chaise, les tâches sont parties assez vite mais le vernis et la patine aussi et maintenant  des ronds blancs inégaux la parcourent, c’est différent mais ce n’est pas mieux. Le plus inquiétant c’est la moquette alors, accroupi, il attaque bille en tête et avec son chiffon imbibé tantôt de ceci tantôt de cela, il fait des ronds qui vont en s’élargissant…. Et les tâches aussi et bientôt  c’est un grand bout du tapis qui a changé » de couleurs et est devenu encore plus moche qu’avant. 

  

L’ingénieur se gratte la tête, le croupion, à la recherche d’idées nouvelles et il finit par en déduire qu’il faut changer le morceau délavé. Ce qui fut dit fut fait et il se rend chez le tapissier muni d’un petit bout du tapis pour être bien sûr de prendre exactement la même couleur, et refusant l’aide du vendeur, le voila parti à fouiller dans tous les échantillons mis à sa disposition et soudain…… il tombe sur ce qu’il cherche, le même, exactement le même, il est satisfait. 

  

De retour à la maison, il a découpé le morceau à remplacer, et a placé la nouvelle pièce exactement comme il le faut. Il regarde son œuvre, il est content de lui, mémère n’y verra rien et il peut donc continuer à rêver à son petit susucre. 

  

Tout est bien qui finit bien, c’est du moins ce qu’il pense à un détail près : il a oublié qu’il est daltonien. Dans ce grand salon qui en a vu d’autres, une magnifique moquette trone d’un bout à l’autre de la pièce, et quelque part, près de l’ordinateur et de la table de travail, un grand morceau de moquette a été posé aux dimensions mais de couleur rouge sang ce qui tranche vraiment avec le reste., la vioc a beau être bigleuse, elle ne peut pas manquer de voir ça ! et là….. 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

 

Publié dans : mes écrits et ceux des autres | le 9 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

histoire à dormir debout-Leopold de la Blatte

aabeurk.jpg

 

Je me nomme Léopold de la Blatte, seigneur de cafar-naüm, demeurant dans la résidence de « mule-house » 1a, rue du trone au 6ème étage. Je partage mes 153m2 avec une famille très spéciale, composée de trois énergumènes sur qui on pourrait écrire toute une histoire, mais aujourd’hui, je suis venu vous donner des nouvelles de certains de mes amis qui se remettent tout doucement des émotions qu’ils ont eues il y a peu.   

Nenesse va mieux, Monsieur Four-nil a fait appel à ses semblables qui demeurent chez le voisin et ce sont 763 volontaires qui se sont hissés jusqu’au coccyx du robot dont ils ont revissé les boulons qui menaçaient de choir par suite d’un gadin dans le couloir un soir qu’il était paf. Depuis il a déjà effectué 1 slow, 2 mambos et trois salsas et tout est resté en place ; Je lui ai toutefois conseillé de ne pas se lancer dans un break-dance qui risquait de mettre en péril sa convalescence, mais il est si têtu…..   

Archibal lui, ne se sent plus de joie depuis qu’on lui a offert pour son anniversaire un aquarium qui remplace avantageusement son bocal.(on se la pète dans cette famille)   

C’est Marcos qui est de corvée de nettoyage et il faut le voir sortir le poisson rouge  et le déposer délicatement dans une cuvette, puis prendre un par un les petits cailloux de toutes les couleurs qu’il suce  pour les nettoyer (et hop, un petit coup de punch). Avec une jolie brosse à dents, il polit les différents rochers qui décorent le lieu paradisiaque, secoue les algues et plantes diverses pour leur redonner un peu plus de volume(et hop un deuxième petit coup de punch) puis,  il souffle dans la pipette fournissant les bulles pour la déboucher,(punch)et  lorsque toutes ces tâches délicates sont terminées, il reprend dans ses petits doigts boudinés le cyprinidé qu’il repose doucement dans son milieu ambiant.(punch)   

Maintenant, notre poisson rouge n’a plus besoin de tourner en rond, il rectangulise, ce qui est paraît-il beaucoup plus drôle mais  après cette corvée bien agréable, pépère est complètement pompette.      

Enfin, des nouvelles de Ch. G bien arrivé dans son village du Sénégal, en compagnie du commandant de bord.   

Ils sont toutefois tous les deux dans un état assez pitoyable : le professeur a perdu deux pattes restées engluées dans l’espèce de saucisson dans lequel on l’a retrouvé, une antenne complètement désarticulée lui a crevé un œil. Mais le plus marqué des deux est encore le pilote de la compagnie vélib-air ; en effet il a été recousu de partout mais hélas par des néophytes qui n’avaient pris que quelques cours d’anatomie. De ce fait tout n’a pas été remis au bon endroit : c’est ainsi que les rotules ont été replacées à l’arrière des genoux, un des pieds a été remis dans le sens inverse de la marche alors que l’autre a été placé correctement et depuis, il aurait tendance à faire du surplace mais le pire, est arrivé à sa virilité qui faisait sa fierté et dont on n’a retrouvé qu’un seul  et tout petit morceau, qui a été recousu lui, au bon endroit mais n’a plus cette belle prestance que chacune se plaisait à reconnaître et à admirer. Son nom a donc été amputé lui aussi de moitié et depuis le terrible accident il ne s’appelle plus que « Amida Zob » et pour donner le change, il a roulé en boule une paire de chaussettes qu’il a mise dans son string mais il a beau raconter son aventure en rajoutant des actes héroïques qui n’ont jamais existé, le moral n’y est plus.   

Avant de vous quitter, je vous informe que la mère « casse bonbons » voyage, une fois de plus ; elle se rend, paraît-il, dans la capitale pour s‘aérer un peu et se remettre de ce que G.P lui fait et de ce que Marcos ne lui fait plus. Mais du fait qu’elle a emporté avec elle son viagra, son tube de vaseline et ses dessous affriolants, on peut imaginer que ce voyage sera hautement « cul-turel »Quelques copains et copines se sont glissés dans sa valise, donc nous devrions avoir des échos de ses pérégrinations coquines, sous peu.   

PS.- pour ceux qui prennent le train en marche et qui ne comprennent rien à cette histoire, il est conseillé de lire les épisodes précédents répartis tout au long des voyages et croisières des deux croulants et vous constaterez alors, que ce récit reflète la réalité existant chez ce couple déjanté et est écrit avec beaucoup de talent.   

    

    

    

    

Publié dans : mes écrits et ceux des autres | le 8 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »
1...193194195196197...199

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour