Archive pour la catégorie 'écolo. végétarien.végan'

le Kale revient dans les assiettes

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Nous n’avons pas attendu les américains pour connaître le « Kale », chou sauvage qui se déguste, soit en salade, en soupe onctueuse  et même sous forme de chips dont les enfants raffolent.

Légume bien connu des tables romaines, ce fut un aliment de base au Moyen Âge.

Les Anglais l’ont importé en Amérique au XVII siècle.

Il s’agit donc d’un légume connu depuis longtemps mais qu’il fallait seulement redécouvrir et c’est grâce aux végétariens que, nous aussi, pourrons goûter à ce légume qui a fait le bonheur de nos ancêtres.

http://vegecru.com/kale

Publié dans:écolo. végétarien.végan |on 14 septembre, 2014 |Pas de commentaires »

Quelle chance de vivre notre époque !

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

Nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, qui vivaient avant l’introduction de l’agriculture, étaient rarement touchés par les maladies chroniques qui affectent aujourd’hui massivement les populations :

  • diabète
  • hypertension
  • caries
  • athérosclérose (artères rigides et bouchées)
  • obésité
  • certains cancers (poumon, côlon, sein)
  • problèmes psychiques variés : hyperactivité, autisme, dépression, etc.

Cette robuste santé, ils la devaient à leur mode de vie et surtout à leur alimentation.

Ils ne consommaient tout simplement aucun des produits de base de l’alimentation moderne : produits industriels à base de céréales (pain, pâtes, pâtisseries), sucreries, sodas, produits laitiers en grande quantité (« consommez trois produits laitiers par jour », conseillent toujours actuellement les affiches dans les écoles et les hôpitaux, au mépris de toutes les recherches récentes sur le lait et le cancer, les problèmes digestifs ainsi que les maladies du squelette, les allergies et les maladies auto-immunes, dont le diabète de type 1).

Mais alors, que mangeaient-ils ?
0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000fruits_legumes

L’alimentation des chasseurs-cueilleurs

Nos ancêtres chasseurs-cueilleurs se nourrissaient de légumes, fruits, noix, certaines feuilles, fleurs, racines et graines qu’ils trouvaient dans la nature, de poissons, de crustacés et de gibier, selon les zones où ils vivaient.

Plus ils étaient proches de l’équateur, plus leur régime était riche en produits végétaux. Ceux qui vivaient dans les régions froides et montagneuses vivaient essentiellement de la chasse, avec le cas extrême des Inuits dont l’alimentation, mais aussi tout le mode de vie (vêtements, outils, matériaux de construction) étaient issus de la chasse au phoque, de la pêche, et occasionnellement de la découverte de la carcasse échouée d’une baleine ou autre grand mammifère marin.
00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

L’envers de la médaille

A ce stade, il est facile pour nous, hommes du XXIe siècle, d’imaginer une vie idyllique où pizzas, chips et lasagnes surgelées seraient remplacées par de généreuses assiettes de poisson sauvage grillé, agrémenté de salades fraîcheurs d’avocat, de jeunes pousses d’épinard et de mesclun, et suivies de bonnes salades de fruits frais multicolores.

Mais c’est oublier que la diversité de nos vergers, de nos potagers, et surtout des actuels étals de nos supermarchés n’existait pas, et de très loin, à cette époque.

Si vous étiez par exemple chasseur-cueilleur en Europe occidentale, le seul fruit consommé actuellement que vous aviez à disposition était… la groseille, et la groseille à maquereau.

Bien entendu, la groseille ne se présentait pas dans un pot de confiture ou de gelée couleur vermeille. C’était la groseille des arbustes, sans sucre, bourrée de pépins, et d’une acidité à vous faire faire la grimace à chaque bouchée.
00000000000000000000000000000000000000000000000000000000----
Les pommes et les poires ? Il n’y en avait que dans le Caucase, une région montagneuse à 4000 kilomètres vers l’est.

Le raisin, les cerises, les prunes ? Il fallait aller jusqu’en Mésopotamie.

Les fraises ? Elles ne poussaient qu’aux Etats-Unis et en Argentine, de l’autre côté de l’océan Atlantique.

Les framboises, les mûres ? Aux Etats-Unis également.

Quant au citron, à l’orange, au pamplemousse et à la banane, inutile d’y penser, il aurait fallu aller jusqu’en Asie du Sud-Est, une destination qui reste actuellement, à l’heure de l’Airbus 380, un voyage interminable…

Et que dire des légumes ???

Aimez-vous la soupe au chou et au navet ?

Ne poussaient naturellement en Europe occidentale que les choux, les carottes, les fèves et les navets.

Les pommes de terre, les tomates, les haricots, les citrouilles, que nous imaginons si facilement dans les potagers médiévaux, ne sont arrivés en Europe qu’après le débarquement de Christophe Colomb en Amérique, au XVIe siècle et même au XVIIIe siècle seulement pour la pomme de terre.
00000000000000000000000000000000000000000000000000000000
L’oignon, les épinards, la betterave, les asperges, le céleri, les pois, la laitue et les radis étaient des légumes qui ne poussaient qu’au Moyen-Orient.

L’aubergine et le concombre n’existaient qu’en d’Inde.

Autrement dit, la cuisinière de l’époque des chasseurs-cueilleurs devait faire preuve d’une incroyable imagination pour réussir à accommoder ses soupes de légumes, surtout que, je le rappelle, elle n’avait ni beurre, ni crème, ni fromage, ni poivre !!

Moralité : il est bon, et même excellent, de nous inspirer le plus possible du régime des anciens chasseurs-cueilleurs pour vivre sainement, et apporter à nos organismes une nourriture adaptée à ses besoins. Mais réjouissons-nous (très fortement !) de vivre à une époque où nous pouvons, si facilement, varier les plaisirs… Si vous ne partagez pas entièrement mon optimisme, lisez donc le témoignage de cette lectrice en vous rendant ici, il éclaire ma journée à chaque fois que je le lis.

Et profitons de l’extraordinaire diversité des légumes et des fruits que nous trouvons aujourd’hui dans le commerce, ou que nous pouvons faire pousser dans nos potagers, pour jouer sur toute la gamme des saveurs et des textures qui réjouissent tant nos papilles, et apportent tant de bons nutriments à nos organismes.
0000000000000000000000000000000000000000000000000000000029y85sg1
A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Sante Nature Innovation

contact@santenatureinnovation.com

Publié dans:écolo. végétarien.végan, sante |on 15 avril, 2014 |Pas de commentaires »

un blog vegan à visiter sans faute

 

 SONY DSC

Je suis décidément incorrigible.

Toute contente de ma nouvelle rubrique, Instafood (plus d’infos ici), j’étais bien partie pour suivre mes bonnes résolutions, à savoir : ne pas consacrer trop de temps à ce type d’article, mettre une recette + 1-2 photos maximum, pas de blabla et voilà… Mais je me suis laissée un peu emportée par mon amour de la photographie (et de la pizza) et mon côté perfectionniste : cet article est donc plus long et plus illustré qu’il ne devrait l’être… C’est ce qu’on appelle une période de transition, non ?

En tout cas, je suis très contente : en à peine une semaine, vous êtes déjà près de 500 à me suivre sur mon bébé-compte Instagram et bien nombreux à solliciter les recettes des plats que j’y publie ! Vous ne pouvez pas savoir combien cela me fait plaisir ! Alors, à tous, un immense merci.

Pour continuer sur cette lancée, je viens de créer une rubrique # my {Insta} food # surPinterest, où j’épinglerai la plupart des photos que je publie sur Instagram : ceux qui me suivent sur ce réseau social pourront donc réépingler mes repas, plats et recettes.

Ah la la… les réseaux sociaux… une fois qu’on tombe dedans, on n’en sort plus, pas vrai ?

J’ai longuement hésité cette semaine sur la recette à publier.

Vous avez été très nombreux à plébisciter mes sushis au riz complet (makis, pour être exacte), mais aussi mon porridge sarrasin, avoine & chocolat, suivi de près par mongâteau végane et sans gluten. Et je sens que ma crème glacée crue cacahuète-caroube du jour connaît aussi son petit succès… Bref, il y a eu de la compétition. Mais je crois que ce qui l’a emporté haut la main, c’est ma pizza, ou plutôt mes pizzas, car il y a eu la première, puis la seconde

Très souvent le dimanche, j’aime faire un plat qui sort de l’ordinaire. C’est souvent ma journée ‘boulange’ d’ailleurs, où ma MAP tourne à plein régime et où je peaufine ma recette de pain sans gluten ou bien teste diverses brioches sans œufs ni lait ni beurre. En ce moment, le dimanche, c’est pizza party.

J’aime beaucoup les pizzas, et ce n’est pas si étonnant, car j’adore le pain. Mais j’en connais un qui aime encore plus les pizzas que moi, qui est capable de s’avaler une pizza de 1/2 kg de farine en un repas, et qui s’exclame à chaque fois ‘Oh ouiiii, une pizzaaaa !..’. Cet enthousiaste de la papille, c’est Tistou, le plus grand amateur de pizzas que la Terre ait jamais porté.

Attention toutefois : de bonnes pizzas. Des pizzas dont l’avalanche de fromage fondu ne tente pas de dissimuler une pâte sans goût. Non, des vraies pizzas, des pizzas bourrées de légumes, riches et saines. Je vous jure, mon homme est un veggie-addict, alors j’essaie de le contenter comme je peux… Du coup, je l’engage pour une séance photo – on est quittes, non ?

J’opte donc pour une pâte complète et au levain, que j’enrichis de diverses épices et assortiments. J’aime tellement ce type de pâte à pizza que je pourrais facilement la manger sans aucune garniture… Evidemment, si vous êtes abonnés à la pâte blanche, cela risque de vous changer. Mais rien ne vous empêche, pour obtenir une pizza plus classique, de choisir une farine plus raffinée que la mienne et de ne pas mettre de levain. Chacun fait ce que bon lui semble, et c’est ça ce que j’aime avec ma recette : elle est adaptable.

Je donnerai ici la ‘formule de base’ d’une pizza maison végétalienne, que je prépare à l’aide de ma machine à pain, mais je fournirai les indications pour le faire sans machine également.

SONY DSC

 

Et vous, la pizza, vous l’aimez comment ?

le lien ici pour lire la suite  : 

http://antigonexxi.com/author/antigonexxi/

Publié dans:écolo. végétarien.végan |on 10 mars, 2014 |3 Commentaires »
12

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour