La rupture

 

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000se-remettre-d-une-rupture

Qu’il s’agisse de famille, de compagnon, ou d’amis, la rupture est toujours pénible car elle suppose qu’une partie de notre vie s’achève, la plupart du temps après une période plus ou moins longue d’entente, suivie de conflits ou de découvertes durant laquelle tout a été dit dont, des choses difficiles à entendre.

 

 

Il s’ensuit pendant les premiers jours, une douleur intense qui étreint le cœur et le ventre, accompagnée ou suivie d’une colère envers l’autre en effet, il est humain, au début, d’accuser tout le monde sauf soi-même car être victime plutôt que bourreau est beaucoup plus supportable.

 

Au bout d’un temps plus ou moins long car il dépend de la personnalité de chacun, un certain ordre s’opère dans l’esprit, on voit mieux ce qui s’est passé, on comprend mieux le pourquoi et c’est alors qu’arrive la question de savoir : et maintenant, qu’est ce que je fais ?

 

 

Plusieurs solutions s’offrent alors :

-on peut s’enfermer dans sa douleur, se promettant qu’à l’avenir une pareille chose n’arrivera plus,

-on peut aussi essayer de rattraper la relation en voulant une fois encore dialoguer, s’expliquer, questionner,  

-on peut aussi tirer un trait et recommencer à zéro mais

-on peut également, avant de décider quoi que ce  soit, lorsqu’on est enfin capable de raisonner froidement, analyser la situation passée, chercher à savoir

 

-quand elle a commencé,

-quels sont les indices que l’on n’a pas vus,

-quelles sont les choses que l’ont a pas faites,

-a-t-on eu raison de laisser la situation se dégrader ?

-n’a- t- on rien vu ?

-ou encore n’a- t- on pas voulu voir ?

 

 

Et c’est là qu’il faut éviter les regrets et les sentiments de culpabilité inutiles car ils empêchent d’avancer dans l’examen de la situation.

 

Personne n’a entièrement raison ou tort, mais parfois, les erreurs ne sont pas partagées moitié-moitié, elles sont plus fortes d’un côté que de l’autre  et c’est à partir du moment où on a compris par où on avait péché qu’on va pouvoir comprendre la part de responsabilité que l’on a prise dans la dégradation de ce couple ou de cette relation.

 

La vie est faite d’expériences, les plus douloureuses étant les plus profitables car on jouit de ce qui nous plait et on apprend de ce qui nous fait mal.

 

Yaël

 

Si cela vous intéresse, racontez vos expériences en la matière et dites quelle solution vous avez choisie. Avec le recul, pensez vous avoir bien fait ou non ?

Publié dans : les évènement qui font l'histoire |le 15 février, 2016 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 15 février, 2016 à 18:37 Nana Ardo écrit:

    Très pertinent, l’article. Vous avez pleinement raison, car il est souvent difficile d’avoir suffisamment du recul pour voir où l’on a failli soi-même dans la relation.Mais à mon humble avis, quand c’est gâté, quand on a tout dit d’énervant, il vaut mieux apprendre de l’échec pour mieux réussir ailleurs. Parce qu’on aura perdu la spontanéité, ce sera du cinéma.merci

    Dernière publication sur Le blog officiel de l'humoriste Nana Ardo : Nana Ardo, encore attendu au Bénin

  2. le 15 février, 2016 à 18:41 telavivcat écrit:

    merci de votre passage sur mon blog. Bonne fin de journée. Amicalement

Laisser un commentaire

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour