Archive pour septembre, 2015

danse endiablée

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000c3a9pidc3a9mie_danse

L’épidémie dansante de 1518

Été 1518 à Strasbourg. Une femme  nommée Dame Troffea se met à danser frénétiquement dans une rue de la ville. Prise de convulsions, rien ne peut l’apaiser. Cette hystérie durera six jours.
En une semaine, trente-quatre autres personnes l’avaient rejointe. À la fin du mois d’août, quatre cent personnes dansaient à leur tout de manière incontrôlable dans la ville. Certains décédèrent de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou d’épuisement. On ne sait pas si Dame Troffea fait partie des victimes.

Les médecins locaux sont consultés. D’après eux, il s’agirait d’une “maladie naturelle” causée par le “mauvais sang”. Le traitement préconisé : maintenir les malades dans cette état de transe. Soigner le mal par le mal.

On décide donc de faire de la place dans la ville pour laisser danser librement et sans interruption, les malades. Des musiciens sont même engagés à cet effet.

Mais quand les danseurs commencent à mourir, le conseil municipal de la ville se rend compte qu’il doit revoir sa stratégie. Un nouveau diagnostic est donc établi : la danse est désormais attribuée à une malédiction envoyée par un saint en colère, Saint Guy, personnage capable de soigner, mais aussi de causer des troubles nerveux (d’où le terme de « danse de Saint Guy »).

La suite ici :  https://etrepresent.wordpress.com/2014/04/19/lepidemie-dansante-de-1518/

Publié dans:les évènement qui font l'histoire |on 30 septembre, 2015 |Pas de commentaires »

Esotérisme et symbole des couleurs

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000015223068-American-culture-pattern-art-for-esoteric-business-meditation-or-decoration--Stock-Vector

 

Pour utiliser ces renseignements au mieux il suffit de vous poser 4 questions :

1) La couleur que vous préférez
2) La couleur que vous aimez
3) La couleur qui vous est indifférente
4) La couleur que vous n’aimez pas

Attention, les réponses doivent être spontanées et non réfléchies, il ne s’agit pas d’un choix vestimentaire ou encore de décoration de votre appartement.

ROUGE – Force, vigueur, énergie. Nature chaude, impulsive, amour du commandement, amour du respect.
- Clair : nervosité, impossibilité d’être inactif, difficulté de concentration, égocentrisme.
- Ecarlate : égocentrisme poussé
- Rose : manque de maturité tempérament puéril et enfantin.
Le rouge indique le dynamisme, l’audace, l’agressivité et décuple la virilité et encourage la force. Nature optimiste et combative.
SANTE – Irritant, aggrave les inflammations, accroît l’activité sexuelle, stimulant physique, maigre, affaibli. Congestion, anémie, mauvaise digestion, douleurs rhumatismales, maladies des oreilles, rhume, ulcère chronique.
Cicatrisation des plaies, renforce la moelle épinière, soigne l’eczéma, les brûlures, soigne la neurasthénie.

ORANGE – Grande qualité intellectuelle, inspiration profonde, fierté, orgueil, suffisance, tempérament direct, volonté de puissance, force de conviction.
Les tendances cérébrales l’emportent sur le sensuel. Ambition, sociable par nécessité&é, envie d’être entouré, exubérance, aspiration à la popularité, opiniâtreté qui peut conduire très loin, peu scrupuleux, étroitesse d’esprit, formalisme, pouvoir de concentration, très grande estime de soi .
SANTE -Stimulant, sans effet sur le sang, réchauffant mais fatiguant. Pour les gens timides, trop calmes, tonicardiaque, optimisme.

 

JAUNE - détente, relaxation, opposition aux inhibitions, apaisement, très sensibles aux circonstances, aspiration à un équilibre dans l’existence, émotivité excessive mais de courte durée, besoin de délivrance, résolution tournée ver l’avenir. Nature ouverte.
Sagesse mystique, principe noble.
SANTE -Efficace en cas de déficience mentale, augmente la tonicité neuromusculaire, stimule le lymphatique. Combat le scorbut et les névrites, renforce le foie, l’estomac et le pancréas.
Peut –être le signe de lassitude cérébrale, débilité nerveuse, épuisement, tumeur, congestion pulmonaire maladie du foie et des reins.

JAUNE PALE – Clairvoyant
JAUNE ORANGE – faiblesse de caractère, timidité, complexe d’infériorité, intelligent, assimile facilement, gentil et attentif.

 

VERT – Calmant, thérapeutique, caractère persévérant, a peur des changements brusques, aime acquérir une certitude de sa propre valeur et n’hésite pas à se mesurer aux épreuves déterminées par son idéal. Peut –être éducateur thérapeute, aime toujours monter.
Cette couleur indique une tension morale soutenue par la volonté de se surpasser, de ne jamais faiblir, une fierté et un sens de l’honneur stimulant. Aime dominer les êtres et les situations mais pour une cause meilleure.
SANTE – Affecte le système nerveux, sédatif hypnotique, efficace contre l’irritabilité nerveuse, abaisse la pression sanguine, dilate le capillaire, agit sur les maladies mentales. Après les traumatismes, opérations, rééducation de la volonté et de l’attention.

 

EMERAUDE - Sentimental

OLIVE – refus des responsabilités

VERT POMME - enthousiasme

VERT FONCE - Jalousie

BLEU - Esprit, contemplation, prière caractère profond, intelligence marquée.
BLEU FONCE - calme parfait, recherche la tranquillité, unité de caractère, concentration profonde, pacifiste.
BLEU PALE – Conflit intérieur difficile à surmonter, violente migraine
BLEU MOYEN – endurance.
SANTE -Le bleu élève la pression sanguine, tonique antiseptique, arrête la suppuration efficace contre les rhumatismes et les inflammations. Calme les sens, l’asthme, augmente l’énergie vitale des organes digestifs. Contre l’anxiété, régularise la fonction sexuelle excessive. Anesthésique.
Le bleu-violet est le signe d’hémorragies, inflammations, fièvres, névralgies, foulures, maladies de peau, diarrhées, palpitations, insomnies, irritations.

BLEU TURQUOISE – impétuosité, volonté, personne réfléchie.

INDIGO - Contemplation, impulsivité mentale.
SANTE – Fortifie l’encéphale, rétablit le mauvais fonctionnement intestinal et digestif.

VIOLET – Mysticisme, profond, médium, psychique.
SANTE – Correspond au cœur, poumons, vaisseaux sanguins, résistance des tissus. accroît l’activité sexuelle de la femme

NOIR – Prudence, conservateur, équilibre du caractère, accepte tout, détachement.
SANTE – Dilate, fait engraisser retient le phosphate de chaux, empêche les glandes d’être fortifiées.

BLANC – Ordre, nature délicate, soucieuse, esprit critique, disponible, compréhensif.

SANTE – Guérît


ésotérisme : symbole des couleurs.
Pou

GRIS – Incertitude, évasion, refus des responsabilités

 

MARRON –Sensuel, préoccupé du confort physique et matériel, et besoin de ce confort physique et moral, recherche présence de compagnon tendre et attentionné.

Comment utiliser tous ces renseignements ?

La méthode consiste à demander à la personne ses préférences, ses indifférences etc….
Pour cela, prendre une bande de papier de 28 centimètres de long et de 5 centimètres de large.
Sur une largeur de 4 centimètres, reportez les couleurs dans l’ordre : rouge – orange – jaune – vert – bleu – indigo – violet.

Ensuite, faire une autre bande de 20 centimètres de long et 5 de large sur laquelle vous reportez les couleurs suivantes :

Brun – rose – blanc – noir – gris.

L’individu est devant vous et vous lui posez la question suivante :

1) La couleur qu’il préfère (et devant elle vous mettez un « + »
2) 2) celle qu’il aime beaucoup (vous mettez un « X »)
3) 3) celle qui lui est indifférente : (vous mettez un « = »
4) celle qu’il n’aime pas (vous mettez un «- « )

SIGNIFICATION DES REPONSES

1) La couleur que vous préférez (celle vers laquelle vous tendez, votre idéal)
2) La couleur que vous aimez (ce que vous êtes actuellement)
3) La couleur qui vous est indifférente (ce que vous avez du mal à maîtriser)
4) La couleur que vous n’aimez pas (ce que vous rejetez inconsciemment)

Attention, les réponses doivent être spontanées et non réfléchies, il ne s’agit pas d’un choix vestimentaire ou encore de décoration de votre appartement.

A VOUS DE JOUER MAINTENANT.

Publié dans:mystique sagesse |on 29 septembre, 2015 |2 Commentaires »

Ils valent tous les combats

 

Chez moi, ils seront toujours à l’honneur qu’ils soient

animal hibou11760208_473451352823025_2913709901964851791_n

à plumes,

animal loup11692524_1618584945032917_5929336357497609508_n

à poils,

animal11703501_915030921907842_8784241102304411442_o

ou à écailles,

animal12047113_775667725877946_7573668234611628570_n

qu’ils vivent sur terre,

papillonGraphium-agamemnon1

dans les airs ou

0000000000000000000000000000000000000000000000000000fond ecran poisson

dans les mers,

oiseaux1380289_10153345072735118_34656519_n

qu’ils aient deux ou quatre pattes.

Publié dans:animaux |on 27 septembre, 2015 |2 Commentaires »

Une naissance dans la douleur

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000dada

 

 

Il y a cent ans naissait le mouvement Dada, en réaction aux horreurs de la Grande Guerre. À la suite de Dada, les surréalistes allaient ouvrir de nouveaux horizons et souffler un vent frais sur les « Années folles ». Isabelle Grégor raconte en images leur aventure chaotique…

 

 « Dada » : c’est ce mot enfantin qui, choisi en ouvrant au hasard un dictionnaire, va bouleverser le paysage artistique de l’époque.

Nous sommes le 8 février 1916, au cabaret Voltaire de Zurich, en Suisse, où s’est réfugié un groupe d’intellectuels cosmopolites autour de l’écrivain allemand Hugo Ball.

 

 

Contestataires ou simplement désespérés, ils ont fui la Grande Guerre qui brûle l’Europe. Pour crier leur désespoir face à l’horreur, ils choisissent les armes de la dérision et du nihilisme.

Il s’agit de faire table rase du passé et, si possible, de terroriser cette bourgeoisie qu’ils tiennent pour responsable des combats.

Parmi eux se fait remarquer un jeune Roumain affublé d’un éternel monocle et d’un surnom sonore : Tristan Tzara (« terre » en roumain).

 

La suite ici :http://www.herodote.net/Dada_et_le_surrealisme-synthese-2065.php  

Publié dans:les évènement qui font l'histoire |on 27 septembre, 2015 |Pas de commentaires »

La richesse est un état d’esprit

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000etat-desprit-742x280

Par Joéliah.

Nous pouvons nous sentir riche de milliers de cadeaux que nous donne la vie : entendre, voir, goûter, sentir, ressentir, apprécier, avoir une famille, des amis sympas, un travail plaisant, un loisir agréable…

Et aussi de l’argent pour faire matériellement ce qui nous tient à cœur.

 

Un ‘pauvre matériellement’ peut être très riche d’émotions, de ressentis, de joie et bénir sa vie et un ‘riche matériel’ très pauvre en émotions, triste et dépité.

 

Un ‘pauvre matériellement’ peut être très pauvre à l’intérieur, se plaindre, bannir la vie… et un ‘riche matériellement’ peut être très riche aussi à l’intérieur, bénir sa vie, gratifier, remercier…

 

L’état de richesse ou de pauvreté, intérieur et extérieur, appartient à chacun et reste inscrit dans son âme et se répercute dans ses incarnations et par résonance vibratoire chez ses descendants.

 

Plus nous sommes en phase avec l’énergie d’abondance et plus elle coule librement.
C’est la puissance du rayon vert qui rayonne à travers notre esprit.

 

Notez bien que chaque critique de l’état de richesse matérielle repousse cet état… y compris celle de critiquer une personne riche ou de penser que tous les riches sont malhonnêtes… c’est la vibration de répulsion qui agit.

Au contraire, chaque bénédiction attire sur la même fréquence y compris le fait d’apprécier qu’une personne ai réussi grandement sa vie matérielle.

 

La vie continue sur la même fréquence… une personne à l’esprit pauvre en regard de la matière ne devient pas riche dans une autre vie, d’un coup, sans que son esprit ne soit programmé pour. Il y a un vrai processus de changement d’ADN à faire.

Cultiver un esprit de riche, c’est apprécier la vie sous toutes ses formes et rendre hommage à la force de vie universelle.

 

Que le meilleur soit !

 

Joéliah
Lejardindejoeliah.com

http://patetnina.fr/la-richesse-est-un-etat-desprit/

Publié dans:mystique sagesse |on 26 septembre, 2015 |Pas de commentaires »

« Traquenard au fond de l’atelier » de chez « ARTIPS »

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000426da91e-9417-4dde-bf16-b2f8a17120a9

Jacopo Robusti, dit Le Tintoret, 

Où l’on découvre qu’il faut parfois tenir sa langue.

 

Jacopo Robusti enrage. Ce peintre vénitien rumine la boutade lancée par le fameux poète l’Arétin. C’est dans les vers moqueurs de ce dernier que le surnom de Tintoretto, le petit teinturier, lui a été attribué. 
Cette référence au métier de son père est aussi un moyen pour l’Arétin de faire allusion aux couleurs, jugées improbables, qu’emploie le peintre… 

Ce surnom ne le quitte plus. Tourné en ridicule, Tintoret prépare sa vengeance !

 

La Furia de Tintoret, c’est-à-dire son caractère bouillonnant, s’exprime autant dans son art que dans ses actes. 

Dans son art, elle se reconnaît à travers les mouvements intenses qu’il donne à ses personnages. Et dans ses actes….

En 1551, le Tintoret croise plus ou moins par hasard le poète l’Arétin au détour d’une ruelle vénitienne. Il l’invite courtoisement à peindre son portrait dans son atelier. Candide, le poète se laisse entraîner. Mais l’artiste a d’autres plans… 

Saisissant un poignard au lieu de pinceaux, il intimide le poète puis le ridiculise en prenant ses mesures à l’aide de l’arme. L’Arétin, qui n’en mène pas large, ne peut que promettre de ne plus le critiquer… 
Tintoret, avec humour, entame alors paisiblement le portrait, malheureusement disparu.

Pourtant l’histoire ne s’arrête pas là. Le surnom du Tintoret continue à se répandre et tout le milieu artistique est mis au courant de l’épisode du poignard. 

Réelle ou imaginaire, l’aventure inspire d’autres peintres, qui immortalisent l’altercation.

Au XIXe siècle, Ingres en fait une malicieuse interprétation en remplaçant le poignard par un pistolet.
Il vaut mieux ne pas énerver un artiste. L’Arétin l’a appris à ses dépens !

 

Extrait de « ARTIPS »

 

 

Publié dans:les évènement qui font l'histoire |on 26 septembre, 2015 |Pas de commentaires »

Enterrer ou incinérer ?

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000cremation

 

« De nos jours, on se pose en Occident la question de savoir s’il vaut mieux enterrer ou incinérer les morts.

L’enterrement et l’incinération, ces deux rites sont bons l’un et l’autre, mais il faut tout de même savoir une chose. Quand une personne est déclarée morte, des liens relient encore son âme à son corps physique. Si on la met en terre, ces liens se dénouent lentement. Si on l’incinère, la séparation est extrêmement rapide et une telle séparation peut être éprouvée comme un déchirement, une violence, surtout si cette personne n’a jamais eu conscience que son existence véritable ne se limitait pas à celle de son corps physique.

 

Que peut ressentir l’âme d’un être qui n’a jamais cru à sa survie après la mort ?…. Il se demande où il est, il ne comprend rien à ce qui lui arrive. Il lui faut du temps pour se dégager paisiblement. Dans ce cas, l’enterrement est préférable. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 26 septembre, 2015 |Pas de commentaires »

Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000012046713_701456993287182_7175396627537702501_n

La Quintessence de notre Conscience

24 septembre ·

Il existe bien une relation entre les Émotions et les Maladies.
« Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime! »
Toutes les émotions que vous refoulez à l’intérieur de vous-même parce que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties de votre corps.

L’origine d’une douleur peut être tout simplement mécanique, mais si vous ne trouvez pas d’explications contextuelles, alors essayez d’entrer en contact avec ce qui se joue au plus profond de vous.
Le corps n’est pas juste un instrument, c’est en quelque sorte « le temple de l’âme » ou « le film de votre vie ».
Toutes les émotions que vous refoulez à l’intérieur de vous-même parce que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties de votre corps.

Par exemple :

¤ Le GLAUCOME
est souvent relié à quelque chose que l’on ne veut plus voir… Qu’est-ce que je ne veut plus voir et
qui me fait souffrir,
me fait vivre de la colère, de la frustration ou du chagrin?

¤ L’HERNIE DISCALE
est le plus souvent reliée à un sentiment de dévalorisation soit parce qu’on ne sent pas à la hauteur.., nos projets ou idées ne sont pas reconnus …, un conflit intérieur, trop de responsabilité…
…..
Les émotions génèrent des symptômes physiques.
La maladie ou « Le mal a dit  » c’est tout simplement votre douleur qui essaie de vous dire quelque chose, de vous signaler que quelque chose perturbe l’harmonie en vous, d’attirer votre attention sur quelque chose à changer dans votre vie. Reconnaissez et acceptez ces émotions, si vous les éprouvez, mettez des mots dessus, acceptez vos ressentis.

oOo ♡ oOo

Je vous conseille:

. Le livre de Claudia Rainville « Métamédecine La guérison à votre portée.  »

. Le livre de Jacques Martel « Le grand dictionnaire des malaises et des maladies.  »

Sites :
http://afrca.ca/la-maladie-le-mal-a-dit-relation-entre-les-emotions-et-les-maladies/

http://radioeveil.com/la-maladie-le-mal-a-dit/

https://corpsetcoeur.wordpress.com/2014/08/25/la-maladie-le-mal-a-dit-la-relation-entre-les-emotions-et-les-maladies/

Publié dans:le savez-vous ? |on 26 septembre, 2015 |Pas de commentaires »

Les douze signes du zodiaque et leur lien avec le corps .

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000012036568_358324394338316_3209629912078803315_n

N’oubliez pas de prendre en compte votre Ascendant qui représente votre corps physique

Le Bélier puise dans ses ressources en oubliant de marquer une pause pour permettre à son organisme de se régénérer.
Son tempérament hyperactif le prédispose aux bosses et aux foulures… un pansement et le voilà reparti sur les chapeaux de roue.
Son point faible est la tête.

Le Taureau affirme qu’il est gourmet, alibi pour masquer qu’il est gourmand.
On ne saurait que trop recommander des tisanes digestives à cet ami de la nature.
Lui qui est un grand amoureux de la vie n’a pas d’affection particulière pour les activités sportives.
Son point faible est la gorge ; il est souvent sujet aux angines.

Le Gémeaux a une activité cérébrale intense d’où une nervosité intérieure très profonde qu’il essaie de compenser par de multiples activités.
Une hygiène de vie pas toujours équilibré fragilise son système nerveux.
Les poumons sont son point faible

Le cancer est un hypersensible qui stocke ses émotions dans son estomac.

Entre les insomnies et les coups de blues inexpliqués, il se soigne en recherchant l’affection de son entourage.
Son appareil digestif lui joue des tours surtout lorsque son plexus solaire se referme suite à des contrariétés.
L’estomac est son point faible.

Le Lion quand il a le plexus solaire dégagé, écarte ses bras pour embrasser le Monde.
Néanmoins son émotivité exerce des répercussions sur son organisme ; troublé , ses battements de cœur s’accélèrent et sa peau rougit , indices d’un système circulatoire fragile.
Il n’écoute ni son corps, ni son médecin et quelques crampes dans les jambes ou étourdissements pourront le rappeler à l’ordre.
Son point faible est le cœur.

La Vierge est une hypocondriaque de nature, elle a une peur bleue de la maladie et des microbes ; c’est pourquoi son armoire à pharmacie est plutôt bien achalandée.
Elle a une hygiène de vie remarquable.
Anxieuse, elle souffre de soucis gastriques liés à l’abdomen ou aux intestins qui sont son point faible.

La Balance a un fragile rapport à l’autre lui fait parfois broyer du noir.
Partagée entre ses regrets et des initiatives qu’elle a de la difficulté à mettre en œuvre , elle se déclenche des troubles psychosomatiques.
Elle peut dévorer une tablette de chocolat pour pallier à son manque d’amour ; c’est ainsi que son foie la rappelle à l’ordre.
Les reins sont son point faible

Le Scorpion possède une excellente résistance physique grâce à laquelle il s’autorise certains excès.
Sa nervosité intérieure ne le met pas à l’abri de troubles digestifs ou d’ulcères.
Sur le plan alimentaire , il est capable de passer du jeûne excessif à la plus grande gloutonnerie avec un penchant pour la cuisine épicée.
Les organes sexuels sont son point faible.
Le Sagittaire est un épicurien qui engloutit la nourriture comme il dévore la vie .. il en va de même pour les excitants , thé, café, cigarettes.
Fatigues soudaines et problèmes digestifs le guettent.
Puis avec la maturité, il s’assagit , il fait de l’exercice pour préserver son capital et opte pour une alimentation plus équilibrée.
Le foie est son point faible

Le Capricorne est sujet aux rhumatismes et doit prendre soin de son ossature.
Dur avec lui-même, il apprend très tôt à résister aux chocs physiques et émotionnels.
Face aux ennuis de santé , il a tendance à négliger les remèdes prescrits.
Son énergie se libère au fur et à mesure que disparaissent ses angoisses.

Le Verseau est le signe qui va se sentir le plus concerné par les techniques de guérison avant- gardiste.
Le signe du Verseau est relié aux jambes, aux chevilles et à la circulation sanguine. Les pathologies rencontrées le plus fréquemment chez ce signe sont donc : entorse de la cheville, rupture du tendon d’Achille, fracture du tibia et troubles de la circulation sanguine (varice…).

Le Poissons comme la Vierge (son signe complémentaire), il a tendance à s’écouter et craindre toute maladie, mais contrairement à elle , il préfère se soigner par lui-même que suivre les prescriptions de son praticien.
Il n’est pas toujours à l’aise dans ce corps qu’il ne comprend pas vraiment.
Sa nervosité se traduit par une tension intérieure qu’il ne compenser que dans la fuite .
Les pieds sont le point faible des Poissons.

Publié dans:mystique sagesse |on 25 septembre, 2015 |Pas de commentaires »

Numérologie à 22 nombres (Kabbale)

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000Etude_Torah

Dans la numérologie hébraïque, chaque numéro cabalistique de 1 à 22 correspond à une lettre, dans l’ordre alphabétique. Pour connaître le sens d’un chiffre, il est nécessaire de remonter à la lettre correspondante. La numérologie est une interprétation du rang, du sens et de la forme des lettres de l’alphabet.

La « combinaison des lettres » (hôkhmat ha-zeruf), particulièrement développée par Abraham Aboulafiaà la fin du XIII° s., considère que « chacune des lettres est un nom en soi » (Eléazar de Worms).

 Le procédé numérologique s’appelle gematriaguematria.

Depuis sans doute l’exil de Babylone, certains mystiques expliquent un mot ou un groupe de mots à partir de la valeur numérique de ses lettres, et en comparant à un autre mot de même valeur. Alef = 1, dalet = 4, etc. Selon Gikatella (XIV° s.), le mot Echad, « Un », équivaut au mot Ahabah, « Amour » : 1 + 8 + 4 = 13, et 1 + 5 + 2 + 5 = 13.

« La guematria de l’expression, très utilisée dans le Talmud, Moche Rabbénou (Moïse notre maître) est 613, soit justement le nombre des enseignements que Moïse a transmis au peuple juif. (…)

La guematria du mot ‘Emet’ (vérité) est 441, soit 4 + 4 + 1 = 9, qui est la même que celle de ‘Lev’ (moi ou Dieu ou amour) (= 36 = 3 + 6 = 9).

 Il y a correspondance entre lettre et nombre, et identification.

 

Publié dans:mystique sagesse |on 25 septembre, 2015 |Pas de commentaires »
123

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour