Archive pour mai, 2015

Pourquoi maman ?

Chaque année, la fête des mères revient et je vois fleurir un peu partout , de merveilleux hommages à celles qui ont su vous donner amour et tendresse.

 

La petite fille que j’étais n’a hélas pas d’aussi jolis souvenirs à vous conter car son enfance  est un désert dans lequel elle s’ennuyait à mourir et pour combler le vide, elle  n’avait que les rêves pour lui  tenir compagnie.

 

Comme chaque enfant, elle a grandi, cherchant chez les personnes rencontrées un peu de l’amour dont elle avait été sevrée et à la place, elle n’a récolté que promesses  vite envolées et pendant des années, elle en a beaucoup voulu à celle qui n’avait pas su l’aimer.

 

Et puis un jour, le voile s’est déchiré car devant ses échecs répétés, elle a enfin compris  que savoir aimer est un art qui n’est pas donné à tout le monde.

 

Alors  à cette mère qui est partie depuis longtemps, elle a adressé ce poème lui demandant pardon, à sa façon, de ne jamais avoir pu lui dire « je t’aime »

 11037471_10152999923010865_2271681917446662930_n

 

Pourquoi Maman ?

Dans ta tenue bien propre je te revois,

Lèvres pincées, regard dirigé vers moi,

Et j’attends la claque qui va tomber

Pour une faute commise, laquelle ? je ne sais pas.

Pourquoi maman ne m’as tu pas parlé ?

Pour fuir ce monde dans lequel je suis née,

Des rêves à la pelle je me suis inventés,

Rêves tous plus beaux les uns que les autres,

Mais qui me tenaient loin de la réalité.

Pourquoi maman ne m’as tu pas expliqué ?

Lorsque plus tard j’ai fait mes premiers pas,

Dans la vie d’adulte que je ne connaissais pas,

Toutes les erreurs possible je les ai commises,

N’ayant aucune idée des choses permises.

Pourquoi Maman n’étais tu pas à mes côtés ?

J’ai eu moi aussi deux beaux enfants,

Deux fils a qui je voulais tout donner,

Tout ce que je n’avais pas eu,

Tout ce qui me manquait.

Pourquoi Maman n’ai-je pas réussi ?

C’est peut-être pour cela qu’alors j’ai compris,

Qu’être mère est une très lourde charge,

Qu’on mêne rarement à bien quel que soit notre âge,

Et que ce savoir n’est jamais acquis.

Depuis longtemps déjà tu es partie,

Et comme nous n’avons jamais pu nous parler,

Toutes ces choses je ne te les ai pas dites,

Et aujourd’hui je voudrais te crier :

Je t’aime Maman. !Yaël

 poème écrit en mai 2011  pour la fête des mères

Publié dans:émotion, ma vie, poemes |on 31 mai, 2015 |Pas de commentaires »

Les Fonds de QUARREUX

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000Q4

 

Il y a plusieurs centaines d’années vivait, dans le fond de Quarreux, un meunier nommé Hubert Chefneux. Il était très croyant et très serviable envers son prochain.

Sa fidèle épouse lui avait donné de beaux enfants. Leur moulin, mu par les eaux de l’Amblève, leur rapportait suffisamment pour subvenir à leurs besoins journaliers. Certes ils vivaient de façon modeste, mais ils n’eurent voulu changer de vie pour rien au monde, et ce malgré les nombreuses périodes d’inactivités venant troubler leur quiétude lors de la crue des eaux de l’Amblève. Hubert Chefneux savait qu’un jour ou l’autre il recevrait l’héritage d’un vieil oncle dont l’on disait qu’il possédait de bonnes économies. Et notre ami Hubert, tout comme la Catherine son épouse, les escomptait afin de les utiliser à bon escient : le jour de l’héritage venu, il allait investir dans la rénovation et l’amélioration de son moulin d’une part, mais également pour faire réaliser des travaux visant à toujours avoir un égal volume d’eau afin d’alimenter le dit moulin.

Un jour vint et le vieil oncle mourut. Bien sûr, la Catherine et son époux Hubert en étaient accablés de tristesse, on le serait à moins mais l’oncle était vieux, il avait fait sa vie et nos deux comparses voyaient poindre le fabuleux héritage, à juste titre, escompté. Animé par un enthousiasme éphémère, notre ami Hubert Chefneux se préoccupa d’aller à Warfusée, petite bourgade située assez loin de son domicile et nécessitant plusieurs jours de marche. Arrivé chez feu l’oncle, il eut tôt fait d’apprendre que ce dernier n’avait laissé que quelques bagatelles et autres bricoles. Rien quasi, en tous cas pas suffisamment pour réaliser les rêves qu’il s’était construits. Le cœur lourd, parsemé d’un peu de colère envers cet oncle de qui il espérait tant, c’est d’un pas nonchalant qu’il se décida à revenir sur les terres de Quarreux.

Ses pensées, parfois égarées, l’égarèrent lui-même si bien que du bon chemin il s’égarât et dut demander la juste route à un hère passant par-là. « Dirige-toi vers ce moulin que l’on aperçoit là-bas » lui dit le hère. «Qu’est-ce donc pour un moulin ?» rétorqua notre ami Hubert, je n’en ai jamais point vu de pareil ! Poursuivant d’un pas pressé sa route, Hubert Chefneux s’arrêta alentour de ce moulin afin de contempler la majesté qui s’en dégageait. Lorsqu’il eut considéré tous les avantages qu’aurait pu lui procurer pareil édifice, Hubert reprit le chemin du retour, la tête remplie d’idées pas toutes très lucides.

A la croisée de deux chemins, des bruits de pas vinrent troubler ses pensées vagabondes. Hubert s’arrêta, écouta et vit par-devant lui un homme haut telle une grande armoire. Bien que venant d’un chemin différent, l’homme salua notre ami et d’un pas alerte, s’empressa de prendre la même direction. La conversation s’engagea et Hubert Chefneux fit part à l’inconnu de ce qui l’avait tant séduit un moment auparavant. Le fameux moulin lui taraudait l’esprit. Rencontre apparemment judicieuse puisque l’homme lui dit appartenir à la corporation des maîtres maçons de Liège. « Je voyage pour affaire de bâtisses » lui dit-il. « Pour pareil moulin, je donnerais jusqu’à cent ans de ma part de paradis » rétorqua Hubert. « Dans pareilles conditions, faisons alors affaire ensemble » enchérit l’homme. La conversation reprit de plus belle et, voyant qu’Hubert Chefneux était prêt à vendre son âme au diable, l’homme lui annonça bien connaître ce dernier.

 La suite ici :

http://www.aywaille1.be/Nonceveux_Sedoz_Quarreux/quarreux_1.htm

 

Publié dans:Non classé |on 29 mai, 2015 |Pas de commentaires »

21 MESSAGES À TRANSMETTRE À CHAQUE MEMBRE DE LA GÉNÉRATION SUIVANTE

 

11136761_10153260946463426_4433504613478206950_n

1. – Tu es un être désiré. Tu es ici parce que l’Univers l’a décidé.
2. – Ressens que tu es libre d’être ce que tu es, ne laisse personne te mettre d’étiquette, ni t’imposer de scénario qui ne correspond pas à ton authenticité.
3. – Chaque ancêtre de ton arbre est un cadeau à l’intérieur de toi qui doit être utilisé en ta faveur et en faveur de tout l’Univers.
4. – Apprend à ne pas demander d’amour, aime simplement.
5. – Crois aux petits miracles quotidiens et sois attentif aux coïncidences, car il y a en elles des messages cachés qui peuvent te guider sur le bon chemin.
6. – Chaque jour, fais un acte généreux envers un proche.
7. – S’il y a eu des traumatismes dans ton arbre généalogique, guéris-les en agissant.
8. – Laisse-toi guider par ton corps, il est sage. Il t’alertera dans les situations que tu dois éviter, en te faisant ressentir de la tension ou du malaise. Il te dira aussi quand tu seras aligné avec ce que tu es, en te faisant ressentir une relaxation et du bien-être.
9. – Ne contamine pas ton corps avec des toxines ou une mauvaise alimentation.
10. – Quand tu le pourras, sois indépendant. Travaille en utilisant ta créativité et deviens adulte.
11. – Écris un poème chaque jour.
12.- Cherche et provoque des situations qui te font rire.
13. – Aie tendance à partager, à collaborer et à être solidaire.
14. – Quand tu as des problèmes, tu peux les analyser, tu peux en parler, mais sois certain que tant que tu n’agis pas, la transformation ne se produit pas.
15. – Ressens de la GRATITUDE pour tous les cadeaux que l’Univers te fais.
16. – Rappelles-toi qu’en ce plan d’existence, rien ne périt, mais se transforme.
17. – Lis, étudie, connais… expérimente par toi-même.
18. – Ne t’attache pas au matériel. Ne consomme que ce dont tu as besoin.
19. – Ne t’attache pas non plus à quelque croyance que ce soit. Ton corps se renouvelle chaque jour, fais en sorte que tes idées aussi.
20. – Sème chaque jour les graines qui te viennent du dedans ou de l’extérieur. Ces graines peuvent être des mots, des caresses, de la beauté, des actions. De ces graines germent plus de sagesse, d’amour, d’art et de santé.
21. – Que le territoire qui est au-delà de ton corps, de ta maison, de ton quartier, de ta ville… de la planète et de l’Univers, fasse l’objet de tous tes soins.
~Alejandro Jodorowsky

Publié dans:mystique sagesse |on 24 mai, 2015 |Pas de commentaires »

les faux croyants

 

nouveau pasteur GV-homeless-1024x677

C’est stupéfiant de voir la manière dont ce sans-abri a été traité, juste devant une église…

Mais ce qui s’est passé ensuite à l’intérieur de cette même église restera à jamais dans la mémoire de ses paroissiens.

Il s’agit en fait du nouveau pasteur de cette église qui s’est déguisé en mendiant. Ce jour la étaient attendus 1000 fidèles qui venaient justement voir ce nouveau pasteur.

Ainsi déguisé, il se rendit sur le porche de l’église pour faire la manche. Sur les 1000 personnes qui lui sont passées devant avant de rentrer dans l’eglise, seulement 3 lui ont dit bonjour et pas une ne lui a donné une pièce.

Il est ensuite entré dans le sanctuaire et s’est assis à l’arrière. Il a salué les gens et a été accueilli par des regards noirs ou méprisants. Comme il était assis à l’arrière de l’église, il a écouté les premières prieres.

Puis est venu l’heure d’introduire le nouveau pasteur “Nous tenons à vous présenter notre nouveau pasteur.” La congrégation regarda tout autour applaudissant de joie et d’anticipation. L’homme sans-abri assis à l’arrière se leva et se mit à marcher dans l’allée. Les applaudissements se sont arrêtés avec tous les regards braques sur lui. Il se dirigea vers l’autel et, prenant le micro dans la main, et s’arrêta un instant, puis récita,

Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli;

j’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.

Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire?

Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli; ou nu, et t’avons-nous vêtu?
Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi?

Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.

Après avoir récité ce passage de Matthieu dans la bible, le nouveau pasteur s’est tourné vers sa congrégation et leur a raconté ce qu’il avait vécu ce matin meme: le mépris, le dédain, l’humiliation.

Beaucoup de personnes se sont alors mises à pleurer et la plupart avaient la tête baissée, tous bien entendu remplis de honte.

Il termina par ces mots: “Aujourd’hui j’ai vu un rassemblement de personnes certes, mais ce ne sont pas les disciples de Jesus Christ qui etaient présents aujourd’hui. Le monde est remplie de personnes qui veulent se donner bonne conscience en se rendant à la messe du dimanche. Mais parmi ces personnes combien de vrais pratiquants? Quand vous deciderez-vous à devenir de vrais disciples de Dieu?”

Une histoire touchante qui met en avant l’hypocrisie de certaines personnes ainsi que le manque de compassion dont nous sommes bien souvent coupables. (source: godvine)

http://bridoz.com/sans-abriignore-par-les-gens/

Publié dans:Non classé |on 24 mai, 2015 |Pas de commentaires »

Marche-arrière pour le bien de l’humanité

0000000000000000000000000000000000000000image

Ce lave-linge a effectué plusieurs centaines de cycles sans aucun problèmes.

   Le lave-linge est le point noir des petites installations autonomes.

En effet, alors qu’une petite production électrique permet de couvrir les besoins de base d’une habitation, la gourmandise en électricité d’un lave-linge (même sans la résistance) le disqualifie immédiatement. A moins d’augmenter considérablement sa capacité de production, aucune solution électrique n’est envisageable.

L’option groupe électrogène, vu le cortège de nuisances qui l’accompagne : bruit, pollution, carburant non renouvelable, coût d’acquisition, ne peut être qu’une solution de dépanage, en utilisant si possible un groupe Diesel qui carbure à l’huile.

Le recours au lavomatic est aussi très contraignant : déplaçements, prix.

Le lave-linge à pédales est un outil simple, efficace, quasi gratuit.

Sa fabrication, son utilisation et sa maintenance sont accessible à tous et à toutes. En utilisant l’énergie musculaire, il permet de faire un grand pas vers l’autonomie énergétique.

 

http://outils-autonomie.jimdo.com/lave-linge-%C3%A0-p%C3%A9dales/

Publié dans:insolite |on 14 mai, 2015 |Pas de commentaires »

spiritualité : le septième ciel

 trouvé sur FB, auteur inconnu

11013538_1061697097180774_2012685568710451054_n

Dans la maison du seigneur il y a beaucoup de salles, une en particulier, qui  s’appelle « gouf » et contient toutes les âmes qui doivent naître sur la terre.

 Selon la tradition judéo-chrétienne, le gouf (ou guph), Aussi appelé oztar (terme hébreu pour indiquer trésor) est la salle des dessins animés où résident les âmes dans l’attente d’ incarnation  appelée « septième ciel »

C’est de là que provient l’âme de chaque nouveau né. Les dessins animés ne peuvent être vus que par les moineaux, dont le chant est inspiré par la vision des âmes qui entrent dans le nouveau corps. Le nombre des âmes est cependant limité :ainsi arrivera  le jour où la dernière âme aura quitté le « gouf », les moineaux s’arrêteront de chanter et la naissance d’un enfant mort, sans âme, sera le dernier des signes de la fin du monde.

Dans le talmud, le terme « guff » est utilisé pour indiquer le lieu où habitent les âmes qui ne sont pas encore nées et signifie littéralement corps.

Il est dit dans le talmud : « le fils de david (le Messie)  ne viendra que lorsqu’il  n’y aura plus de dessins animés dans la salle.

En outre, le nombre des âmes des enfants à naître n’est pas infini mais défini. Elles continueront à naître ; attendant  dans le lieu céleste appelé le corps.

Publié dans:mystique sagesse |on 11 mai, 2015 |Pas de commentaires »

la pensée du jour : le rire

264480_10150224888619059_716729058_7138997_6640716_n2

« S’il est si agréable d’entendre rire des enfants, c’est que leur rire est l’expression de la vie, de l’amour. Les enfants sont continuellement traversés par des courants qui contribuent à leur développement physique, affectif, mental. Tout leur être se remplit d’énergies et leur rire est une explosion de vie.

Chez les adultes aussi, le rire est une explosion de vie. Lorsque vous riez, les énergies que vous avez accumulées jaillissent, débordent, et vous avez besoin de partager quelque chose avec les autres. Chaque fois que vous sentez la vie augmenter en vous, vous ressentez le désir de rencontrer vos amis, de faire de nouvelles connaissances, parce que vous avez quelque chose à donner. Le surplus de vie qui est en vous demande à être déversé quelque part, et le rire joyeux, amical est souvent la manifestation du besoin de communiquer cette vie. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 11 mai, 2015 |Pas de commentaires »

ATTENTION AUX SIGNES QUE VOUS FAITES

RECU DE BUSUU

Les signes de la main représentent une excellente façon d’appuyer ce que tu es en train de dire mais attention… car ils peuvent exprimer des choses différentes selon les cultures.

main pouce en l 'airImageProxy

Le pouce en l’air

Ce signe largement répandu pour exprimer son accord ou son approbation est en fait une insulte au Bangladesh.
Dans certaines parties du Moyen-Orient, lever les pouces est très insultant et revient au même que de baisser les pouces !
Pendant des milliers d’années, le signe « pouces en l’air » a été plutôt déroutant pour de nombreuses personnes !

Mains viens ici

Viens ici 

Ce geste est utilisé aux États-Unis pour demander à une personne d’avancer mais en Asie, ce geste n’est pas très apprécié. On ne doit l’utiliser que pour appeler les chiens… si tu fais ce geste aux Philippines, tu peux te faire arrêter.

main corne ImageProxy

Les doigts comme des cornes

Aux États-unis, le signe des doigts comme des cornes est utilisé par les rockeurs ; c’est un signe d’accord : continue comme ça !
Hook ‘em Horns est le slogan et le signe de main de l’université du Texas, à Austin. Mais en Méditerranée et dans les pays latins, comme en Argentine, au Brésil, en Colombie, à Cuba, en Espagne, en Italie et au Portugal, faire ce signe à quelqu’un revient à lui dire que son époux/se le/la trompe.

main regarder sa montre

Regarder sa montre

Cela peut vouloir dire « je suis pressé » ou « il faut que j’y aille ». Au Moyen-Orient, il ne faut pas interrompre une conversation. Il est très mal poli de regarder sa montre en pleine conversation. Dans la culture arabe, une fois que la communication est commencée, il faut prendre son temps.

main signe OK

Le signe OK

Dans la plupart des pays anglophones, ainsi que dans plusieurs autres pays, ce signe de la main signifie que tout va bien, tout est OK, tout est génial et/ou parfait. Cependant, au Brésil, ce signe est très grossier. L’exemple le plus connu s’est déroulé dans les années 1950 quand Richard Nixon a visité le Brésil. En arrivant à Rio de Janeiro, il a salué la foule en faisant le signe « OK ». En retour, il a été fortement hué !

main signe victoire

 

Le signe « V »

Ce signe a deux interprétations possibles : un sens quand on tourne les paumes vers l’interlocuteur et un autre dans les paumes sont tournées vers celui qui parle. Aux États-unis, les deux façons signifient « victoire ». Dans d’autres parties du monde, comme au Royaume-uni et en Afrique du Sud, ce geste effectué avec le dos de la main tourné vers son interlocuteur est très grossier.

La prochaine fois que tu mets en pratique tes nouvelles compétences linguistiques, souviens-toi de bien faire attention avec tes signes de main.

Publié dans:le savez-vous ? |on 9 mai, 2015 |Pas de commentaires »

la pensée du jour : le karma

spiritualitéPuissance_amour

« Tout être humain qui vient s’incarner sur la terre a nécessairement des erreurs à corriger, des dettes à payer, et c’est ce que l’on appelle le karma. Ainsi, combien d’Initiés, combien de saints et de prophètes ont travaillé, souffert pour réparer des fautes qu’ils avaient commises dans des incarnations antérieures ! Mais cela n’empêchait pas leur âme et leur esprit de vivre dans la splendeur divine, car, malgré les obstacles, malgré l’adversité, ils s’efforçaient de garder le contact avec le monde divin.

La grandeur d’un être réside dans le fait qu’il ne perd jamais la conscience de l’existence en lui d’une région inaccessible aux troubles et aux attaques, son esprit, où il peut se réfugier pour continuer à travailler. Une fois qu’il a réussi à s’élever jusque-là, même si le karma l’assaille, il se sent au-dessus, toujours au-dessus. Le karma veut le limiter ? il se libère. Il veut l’assombrir ? il reste dans la lumière… Envers et contre tout il poursuit son travail. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 8 mai, 2015 |Pas de commentaires »

6 mai 1840 Naissance du timbre-poste

 RowlandHill

 

Le timbre-poste naît à Londres le 6 mai 1840. Avant cette date, il était habituel que le port des lettres soit payé par le destinataire en fonction de la distance.

Un inventeur au coeur sensible

Un jour de 1837, si l’on en croit une pieuse légende, un éducateur d’avant-garde, Rowland Hill (42 ans), voit une jeune femme qui pleure à chaudes larmes après le passage du facteur. Elle lui explique qu’elle a dû refuser une lettre de son amoureux faute d’argent pour payer le port.

L’imaginatif Anglais, qui a des entrées au gouvernement, rédige un mémorandum et le transmet au Premier ministre, lord Melbourne.

La suite ci-dessous :

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=18400506&get_all=1&ID_reac=8299&tout=1#8299

PS Un commentaire d’un lecteur d’Hérodote apporte toutefois une information qui même si elle ne peut pas être vérifiée est intéressante :

Les commentaires des Amis d’Herodote.net

taxil jean louis

Bonjour,
Je me souviens avoir lu dans un ouvrage portant sur les télécommunications,que les postiers français avaient remarqué lors de la délivrance de divers courriers, un nombre anormal de caractères portés sur les plis cachetés.
Ceux-ci étant refusés, par des personnes aisées, une conclusion s’imposa: l’essentiel des contenus écrits figurait dans les éléments renseignements du réceptionnaire; lequel était bien assez informé pour refuser de payer l’envoi. Ne pouvant citer de sources, j’invite à prendre cette information avec prudence. De même que celle de cette jeune femme, artiste habile, qui imitat à la perfection et très récemment, un timbre courant. Elle déclara sa supercherie, ne fut pas inquiétée, et La Poste française, affina le système de lecture électronique du courrier. De ceci, la Presse écrite en a parlé. Question: ces faux, oblitérés, ont-ils une valeur historique dans le domaine du genre et de la plilatélie? Cordialement.
12

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour