Retour à la terre

1880222_13236418-dinsillonune-20121022-b141a

Quelle belle leçon de vie!

Un authentique retour à la terre. Direction Riec-sur-Belon pour découvrir l’univers de Jean-Bernard Huon, agriculteur. Chez lui, le temps semble comme arrêté. Ni tracteur, ni salle de traite, ni ensileuse. C’est un choix de vie. Avec 15 hectares, une dizaine de vaches et des cochons, il est heureux en semant et labourant à l’ancienne.

En savoir plus sur http://liable.fr/index.php?do=/core/index-member/customize/#PkUDycCuVOcOGzy0.99

https://www.facebook.com/video.php?v=10150136134999700

Vous pouvez laisser une réponse.

6 Commentaires Commenter.

  1. le 21 mars, 2015 à 11:56 010446g écrit:

    BRAVO!
    Mais chut! Les gens allergiques à la pollution parisienne risquent fort de venir l’envahir!!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Allez, dansez, faites la ronde, ni vu ni connu je t'embrouille

  2. le 21 mars, 2015 à 12:16 telavivcat écrit:

    bonjour et merci de votre visite. Les parisiens n’ont pas les qualités requises pour quitter leur capitale et venir s’installer là où le confort est absent. Ils préfèrent s’empoisonner lentement alors, laissons les faire. Amicalement

  3. le 22 mars, 2015 à 13:12 rim13 écrit:

    bonjour ma yael, tant mieux pour lui s’il est heureux comme ca. dans mon village natal, ya beaucoup de gens qui vivent de cette façon, la plupart n’ont pas le choix, c’est dure surtout pour les femmes, y compris ma mamam a une certaine époque de sa vie, je partais avec elle l’aider dans les champs pendant mon adolescence et francheent je garde de mauvais souvenir le soleil tape trop fort, pas de creme protectrice pas de vacances comme les filles de mon age.et porter des sachets d’olive sur nos dos comme des anes, c’etait lourd, et ma grande soeur mariée, et qui a 5 ans a l’air vielle, trop de travaux physique pour nourrir ses enfants, qui sont devenu adultes maintenant. beaucoup de femmes meurent avant 50 ans, maladies, apres apres l’acouchement..etc la compagne oui mais pas dans des conditions difficiles.c’est mon point de vue. en ce moment je me sens mieux en ville. bisous

  4. le 22 mars, 2015 à 13:13 rim13 écrit:

    erreur de frappe ma soeur a 50 ans.

  5. le 22 mars, 2015 à 14:00 telavivcat écrit:

    bien sûr il faut savoir faire la différence entre le travail dur certes mais auquel les gens sont habitués et celui qui tue les gens à petit feu. Cet homme, dont il est question ici, travaille en France donc dans un climat plus facile.

  6. le 22 mars, 2015 à 14:10 rim13 écrit:

    oui c’est vrai, en plus si c’est par choix c’est que du bonheur, mais si c’est la vie qui l’impose c’est dure. bisous.

Laisser un commentaire

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour