les aventures de Nénesse – 6ème épisode

AAAMOUSTIQUE

Bonzour,

Moi, ze suis « Zezette » la mouztiquette, z’habite cé la gardienne « Evora » la portuguèche, mais ze rend vizite à mes zamis quand les deux pattes zont pas là.

Au début, zé bien failli laisser ma peau dans zette maizon quand « Zimone a voulu me sasser à coup de : DDT-PPDA-MRP- BHL et DSK, toutes zes bombes mortelles et depuis que zé éssappé à la mort, ze suis immunizée à vie, il me reste zuste un petit zézaiement, dû a une paralyzie de la mandibule gauce, mais l’avantaze, c’est que maintenant ze ne peux plus vrombir quand ze vole alors la mémère qui est bigleuze comme pas deux, elle me voit zamais et ne peut pas m’attraper.Moi z ‘en profite pour la piquer, et après deux minutes à peine, elle ze gratouille un peu partout et moi ze rigole dans mon coin ; z’attend un peu qu’elle ze calme et ze recommence, oh la marade !!!!!

On m’a dit que mon tonton de Dakar zerait bientôt là mais moi, ze ne viendrai pas le zaluer car la dernière fois que nous nous zommes vus (ze suis très zolie) il m’a fait des zavances que ze n’ai pas pu acepter, et comme ze l’ai vécé y pourrait se venzé.

Z’ai vu Néneze,complètement raplapla, ze lui ai dit de ne pas z’en faire , car zé pas  lui qu’on parlait de mettre à la poubelle ; le Marcosse y parlait de za Peuzeot,qui est plus zouvent cé le garaziste que sur la route. Depuis, il commence à revivre et pour fêter za, il a pris un petit visky ; il est maintenant à zenou dans le couloir, il parle à zon ombre qu’il prend pour za mère, heureusement que les zozos ne rentrent que demain, il a le temps de cuver.

Bon ze crois que ze vous zai raconté l’ezenziel, ze retourne cé moi, l’heure du diner n ‘est pas loin et « Evora, mon plat de rézistance attend za petite piqouze

Publié dans : mes écrits et ceux des autres |le 31 janvier, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour