Archive pour octobre, 2014

Liaison entre deux rives

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000118

Un pont est une construction qui relie deux points inaccessibles autrement. Il est bien utile dans certains pays pauvres et il faut souvent être très souple pour les parcourir sans tomber comme le montre la photo 15 : Pont de racines en Inde.

Tous les autres ont été  construits en pierre puis, pour des raisons diverses, certains ont été abandonnés et dame nature à repris ses droits.

La construction d’un pont n’est pas facile et il faut tout d’abord mettre un cadre en bois en dessous sur ​​lequel l’arc peut se reposer jusqu’à ce que le reste du pont soit enfin construit autour de lui. (source: boredpanda)

Il n’en restepas moins que ceux-ci sont très beaux et méritent qu’un photographe de talent les figent à jamais sur sa pellicule. Ceci est fait.

http://bridoz.com/ponts-mystiques/

Publié dans:nature, talent |on 12 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

Nous sommes tous parfaits au yeux de D-ieu

 

 000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000enfantsyndrome

 

Jameson est juste un petit gars comme les autres. . . enfin presque. Il souffre d’une maladie rare qui lui donne un air un peu différent.

Et malheureusement, ça signifie que les autres enfants le traitent, aussi, un peu différemment. Parfois pas très gentiment, même. Et même sans le faire exprès.

Après plusieurs rencontres avec des étrangers, la maman de Jameson a compris qu’elle ne pouvait plus rester silencieuse. Elle savait que leur expérience à elle et à Jameson pourrait aider d’autres personnes, et les protéger des moqueries ou de la maltraitance – mais seulement si tous ceux qui lisent cette histoire la partagent et répandent son si important message.

Ce n’est pas simplement l’histoire d’un petit garçon, c’est celle de tous ceux dont on se moque ou qu’on isole à cause de leur différence.

Voici pour vous l’appel de sa mère :

http://bridoz.com/jameson-petit-gars-comme-les-autres/

Publié dans:mystique sagesse |on 11 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

la pensée du jour : le droit de dire

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000th (1)

 

« Le droit de s’exprimer librement est, certainement, pour les citoyens des pays démocratiques, une acquisition essentielle. Mais jusqu’à quel point peut-on exercer ce droit ? Est-ce que le titre de penseurs ou d’artistes que certaines personnes se sont donné les autorise à semer le trouble autour d’eux ? Ils croient légitime d’exposer leurs pensées, leurs sentiments, leurs besoins, même les plus scabreux, sans se préoccuper des effets que cela peut avoir sur certains êtres plus faibles, plus influençables.

Eh bien, non, et il faut mettre en garde tous ceux qui par leurs paroles, leurs écrits, leurs créations, exercent une influence dans la société. Ils ont la chance d’être libres, mais la liberté n’est pas un but en soi, et leur devoir est de réfléchir aux effets que leurs œuvres produiront sur les autres. Même s’ils sont innocents aux yeux de la justice humaine, la justice divine, elle, les condamne sévèrement.

Chacun doit se servir de ses dons pour éclairer les êtres, éveiller en eux l’amour, la foi, l’espérance, le désir de s’améliorer. S’ils ne sont pas conscients de leurs responsabilités, non seulement ils seront punis, mais dans une prochaine incarnation, ils seront privés de ces dons. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 11 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

Le lait, cet ami qui vous veut du mal.

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000010672202_1528848880666414_6674654399977895446_n

Pour les végétariens mais surtout pour ceux qui ne le sont pas encore, voici quelques problèmes que le lait peut provoquer et ce ne sont pas les producteurs qui vous le diront .

De nos jours, les végétariens et véganistes semblent être des  zombies qui ont perdu le nord et le reste, une sorte de secte qui vient déranger l’ordre établi mais les précurseurs de toutes idées nouvelles ont toujours été  montrés du doigt (l’index que l’on pose sur la tempe) mais dans bien des cas, leurs déclarations se sont avérés  pour leur plus grand bien et pour le plus grand mal de  ceux qui s’étaient moqués.

Alors,  faites en bon usage.

Publié dans:écolo-végé - végan |on 10 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

Une des plus belle chose au monde!!! Partagez et faites du bien!

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000652676

dans ce monde si dur parfois, si plein d’égoïsme, si peu enclin à la compassion, on trouve  des anonymes pour qui « venir en aide » à un sens.

Je vois ici et là certaines d’entre vous, qui n’en peuvent plus de toute cette cruauté et qui sont prêtes à abandonner la lutte.

 

A celles-la, j’offre de très belles images, une musique enchanteresse et surtout qui parle de tous ceux qui  regardent avec les yeux du coeur.

Pour ceux et celles qui sont sur facebook, un mur à visiter car il  apprend à méditer et apporte la paix : http://www.mavieenmain.com/

 

 

 

https://www.facebook.com/video.php?v=526642220704317

 

Colibri, dis-moi qui tu es ?

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000049c2ca3a

 

Ce sont des oiseaux minuscules au vol plus que rapide et aussi capables de faire marche-arrière.

Pas toujours très sociables entre eux, leur principale alimentation est le nectar des fleurs  et certains d’entre eux y ajoutent de petits insectes et le jus s’écoulant des fruits trop murs.

Ils sont assez piètres amoureux essayant de conquérir leur belle à coup de chansons mais leur voix est si faible qu’ils s’y mettent à plusieurs pour se faire entendre. Après l’accouplement, c’est le divorce immédiat et la femelle cherchera elle-même sa résidence  et élèvera seule ses petits. Les nids seront un modèle  d’ingéniosité dans leur genre et madame Colibri n’hésitera pas, si le besoin s’en fait sentir, d’aller  « emprunter » de la mousse dans le nid de sa voisine.

Même s’ils ont très peu de prédateurs car ils se défendent à coup  de bec  qui font très mal, il arrive qu’ils soient la proie de certains faucons ou de serpents lorsqu’ils somnolent . Plus étonnant  encore, certains se prennent les pattes dans des toiles d’araignées ou encore sont capturés par des mantes religieuses, des libellules, des grenouilles ou des poissons lors de leurs ablutions.

Pour  plus de détails croustillants et pour admirer la beauté de l’oiseau  les liens  sont ici :

 

http://www.larousse.fr/encyclopedie/vie-sauvage/colibri/184040

https://www.facebook.com/video.php?v=1144493852261636

Publié dans:animaux |on 10 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

Il y aurait bien une vie après la mort selon des chercheurs

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000conscience

Pour tous ceux qui y croient et dont je fais partie, cette « révélation »  n’est pas surprenante, les gens comme moi  savent très bien qu’après la mort, la vie continue sous une autre forme mais le problème c’est que nous ne pouvons pas expliquer cela de façon rationnelle, ni fournir des preuves de ce que nous avançons.

 

La raison à cela est simple : pour arriver à ce genre de raisonnement, il faut avoir lu beaucoup d’articles, s’être posé beaucoup de questions et avoir fait appel à son intuition tout en abandonnant le plus possible son côté matériel .

 

Une autre raison est possible : cela n’est pas donné à tout le monde de pratiquer ce comportement mental mystique et il faut une sensibilité spéciale pour arriver à ce genre de conclusion sans pour autant en être perturbé ou inquiet.

 

Enfin, il ne fait aucun doute pour moi qu’un jour, des scientifiques abonderont dans ce sens mais le chemin est encore long à parcourir pour convaincre tout le monde ou presque. (Yaël)

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000la vie après la mortth (1)

Publié le 09/10/2014 à 10:04, Mis à jour le 09/10/2014 à 10:33

Sciences / High tech

C’est une étude troublante qui a été révélée mardi par des scientifiques de l’université de Southampton, au Royaume-Uni. Selon cette équipe de chercheurs, il existerait une forme de « vie après la mort ». « Les preuves suggèrent que, dans les premières minutes après la mort, la conscience n’est pas annihilée », explique le docteur Sam Parnia, principal auteur de l’étude.

L’impression de « sortir de leur corps »

Les recherches ont été menées sur 2060 patients durant 4 ans. 39% des personnes ayant fait un arrêt cardiaque ont déclaré avoir eu conscience de ce qui leur arrivait, même sans en garder un souvenir très précis. 46% avaient un sentiment de peur et/ou de persécution et 9% ont parlé d’une expérience de mort imminente. Encore plus incroyable, 2% des patients ont dit avoir été totalement conscients pendant leur arrêt cardiaque, avoir eu l’impression de sortir de leur corps et avoir entendu et vu les gens autour d’eux même après leur mort cérébrale. D’après le docteur Sam Parnia, il serait peu probable que ces personnes soient victimes d’hallucinations.

LaDépêche.fr

http://www.ladepeche.fr/article/2014/10/09/1968726-aurait-bien-vie-apres-mort-selon-chercheurs.html#xtor=EPR-7

Publié dans:insolite, mystique sagesse |on 9 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

expression : Se mettre martel en tête

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000expressionimages

 

« Se mettre martel en tête » Se faire du souci, être obsédé par une inquiétude.

Vous avez certainement tous entendu parler du Grand Charles.
Non, pas De Gaulle ! Mais Martel, cet homme de guerre, accessoirement grand-père de Charlemagne, et qui a stoppé l’invasion arabe à Poitiers en 732. Si vous avez étudié l’histoire de France, cela doit vous rappeler quelque chose !

Dans le cas contraire, ça n’a pas grande importance, car ce n’est pas de ce martel qu’il s’agit dans cette expression, même si cet homme utilisait un « martel » comme arme dans ses combats.

« Martel » est en effet une ancienne forme de marteau, cet outil servant à planter des clous.

Dès le XVIe siècle, « avoir martel », c’était « avoir du souci » ; « marteler le cerveau de quelqu’un », c’était « le peiner, le tourmenter ».

C’est à partir du XVIIIe siècle que l’expression prend la forme d’aujourd’hui.

C’est une métaphore aisément compréhensible qui compare les préoccupations permanentes à des coups de marteau qui résonneraient dans la tête.

[1] Au moins, grâce à cette introduction, ça vous aura rappelé qu’il n’y a pas que 800, 1515 ou 1789 comme grande date dans l’histoire de France.

Extrait d’Expressio.

(2) et ce serait bien si Charles Martel revenait faire un peu de ménage en France car ce pays en a grand besoin- Yaël

facebook est en fait ce que nous voulons qu’il soit.

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000010689593_10152668306415865_5275348820510924282_n

On peut dire ce que l’on veut de facebook, l’aimer, le détester mais en fait, il est ce que l’on en fait car on peut zapper ce qui ne plait pas et s’intéresser aux publications qui nous apportent quelque chose :  un sourire sur les lèvres, des larmes aux yeux, un baume pour le cœur un intérêt pour l’intellect,  une manne pour l’âme.

Je viens de découvrir Philippe Fernandez, un artiste dont les peintures me plaisent et me parlent .

Peut-être en sera-t-il de même pour vous ?

lz lien ici :

https://www.facebook.com/fairytalebuzz?fref=ts

Publié dans:talent |on 9 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

découverte d’un village gaulois qui nous donne des nouvelles de nos ancêtres

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000ferme gauloise

Une ferme gauloise découverte sous l’École Polytechnique

Une  ferme a été découverte dans le cadre de l’aménagement du quartier de l’École Polytechnique dans l’Essonne.

Aussi fou que cela puisse paraître, des Gaulois foulaient, il y a plus de 2000 ans, les mêmes chemins que nos étudiants polytechniciens.

La ferme, dont l’occupation gauloise est identifiée par la «présence d’un vaste système de fossés en «V» et de structures en creux (puits, trous de poteaux, etc.)», comportait de nombreux bâtiment en bois.

 Indépendante économiquement, la petite communauté – «une bonne centaine de personnes» assure l’INRAP – participait à des activités d’agriculture céréalière, d’élevage, d’artisanat textile et même de métallurgie. «On a retrouvé de nombreux outils de tonte, de tissage, de filage,  des traces d’élevage de bœufs, de sangliers et de chevaux,  des lingots de fer, des petites enclumes»

Des amphores, contenant du vin, ainsi que des arêtes de poissons et des coquilles d’huîtres ou de moules témoignent ainsi des importations lointaines du petit village, devenu romain.

La céramique et l’architecture «reflètent bien cette évolution» . Doucement, la ferme gauloise adopte un mode de vie romain avec, par exemple, «des charpentes en bois et en pierre». Une lente acculturation qui prend finalement fin au IVe siècle, lorsque les invasions barbares signent la chute de l’Empire romain.

Brusquement «abandonné», le site trouve une seconde vie, sur laquelle les chercheurs savent moins de choses, lors des XI-XIIème siècles, probablement sous le règne d’un seigneur du royaume de l’époque.

La suite ci-dessous

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/une-ferme-gauloise-decouverte-sous-l-ecole-polytechnique-9134/

12345

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour