Le sabre n’est rien, c’est le bras qui fait tout.

 

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000Gentile_Bellini_003

« On raconte que sous le règne du sultan ottoman Mehmet II, dit le Conquérant, un guerrier s’était rendu célèbre en remportant vingt-deux victoires sur les armées ennemies. C’était l’époque où l’on se battait avec des sabres. Un jour, le sultan demanda qu’on lui apporte ce sabre toujours vainqueur : sans doute possédait-il quelques particularités exceptionnelles. On le lui apporta, il le saisit, le tourna, le retourna… c’était un sabre tout à fait ordinaire. Le sultan, déçu, le renvoya en disant qu’il n’avait rien à faire d’une arme aussi quelconque. Lorsque le héros qui était sorti vainqueur de tant de combats apprit la réaction du sultan, il s’exclama : « Mais il n’a vu que le sabre, il n’a pas vu mon bras. C’est mon bras qui a remporté les victoires ».

Un Maître spirituel vous donne aussi un sabre, c’est-à-dire des méthodes, mais elles ne seront efficaces que si vous les appliquez. Même un tout petit canif peut être extrêmement efficace si on s’exerce tous les jours à le manier, et une seule allumette peut embraser une ville entière. Avec une méthode très simple vous pouvez faire des merveilles : tout est dans votre « bras », c’est-à-dire votre volonté. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans : mystique sagesse |le 27 septembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour