Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi – première partie

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000057999260

Première partie

Quelques données philosophiques

Quel peut être le jeu de la vie ?

Il me semble difficile de comprendre les relations entre le corps et l’esprit et, par conséquent, la signification des maux du corps par rapport aux bleus de l’âme, si nous n’élargissons pas le regard que nous portons sur l’humain et sur la vie. Si nous restons en effet au stade de l’homme « machine », c’est-à-dire composé de pièces indépendantes et interchangeables en fonction des progrès techniques de la science, les relations que je vais établir ultérieurement, ou bien qui ont été faites par certains autres auteurs, vont sembler tenir de la magie, de lavoyance ou de l’imaginaire pur et simple.

Car c’est bien là que se situe le problème, à savoir comment et pourquoi relier les manifestations physiques, les symptômes, les maladies ou les accidents à ce qui se passe, ce qui se joue en nous. L’observation mécaniste ne peut pas le faire car son regard est trop « collé » au symptôme, son champ d’observation est trop restreint, que ce soit dans le temps ou dans l’espace. Ceci l’empêche d’aller à la vraie cause qui ne peut alors se justifier que par le hasard (accident) ou par des éléments qui nous sont extérieurs (virus, microbe, nourriture, environnement, etc.)

En élargissant notre regard et en observant l’homme dans sa globalité physique et temporelle, nous allons pouvoir à nouveau relier les choses. C’est ce que les religions (du latin religere, qui veut dire relier) étaient censées faire, en donnant à l’être humain sa dimension véritable, qui est avant tout spirituelle. Nous pourrons alors peut-être comprendre la raison d’être de l’homme et par conséquent aussi les raisons de son mal-être.

Publié dans : sante |le 15 septembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour