Archive pour mars, 2014

Bibliothèques du monde, beauté de la connaissance

 

00000000000000000000000000000000000000000000000bibliothèque du monde2a66ca44f5a0b4918382d263f44b2d33

Découvrez de somptueuses bibliothèques abritant l’immense richesse de la connaissance humaine à travers le monde

Les bibliothèques sont des endroits majestueux où l’architecture et l’esthétisme vont de pair avec la culture. Ces agréables structures abritent toute l’immense richesse de la connaissance humaine. DGS vous fait découvrir de somptueuses photographies de ces havres de savoir à travers le monde.

Des illustrations magnifiques qu’on doit voir au moins une fois.

la visite commence ici :  

http://dailygeekshow.com/2014/02/26/decouvrez-de-somptueuses-bibliotheques-abritant-limmense-richesse-de-la-connaissance-humaine-a-travers-le-monde/

une leçon d’amour

 

 0000000000000000000000000000000000000000000000000000000A-Corfou-ou-il-a-ete-retrouve

Tous ceux qui s’intéressent à la souffrance animale ont parfois l’impression de vouloir vider l’océan avec une petite cuillère.

Tant de cas provoqués par l’homme, par l’indifférence, par la cupidité et si peu de moyens pour endiguer ce flot de douleurs.

Et puis, de temps en temps, une petite lueur d’espoir, un don, une action, un sauvetage d’un anonyme ou d’une personnalité et la machine à espoir repart regonflée à bloc par cet exemple qui nous dit : continue ! continue ! la victoire est au bout !

Pat Clark se souviendra surement toujours de ses vacances à Corfou et de sa rencontre avec celui qu’elle appellera « Sandy » un chien abandonné, incapable de marcher suite à une déformation des pattes avant, à cause de la malnutrition.

Elle le ramène en Angleterre et le fait soigner. Pas de miracle mais simplement le résultat de l’amour apporté à un être vivant qui en avait besoin, conjugué avec le savoir-faire des vétérinaires.

Et ne serait-ce pas ici l’occasion de réfléchir à ce que vous pouvez faire, vous qui lisez cet article : intéressez vous à la cause animale, signez toutes les pétitions concernant aussi bien les appels aux dons qu’ à la solidarité, ainsi  à celles qui demandent à la justice de chaque pays de sévir et condamner les êtres humains indignes de ce nom qui martyrisent les animaux pour le simple plaisir ou par absence de conscience.

Pensez aussi que plus nous serons nombreux, plus les sommes récoltées pour soigner et nourrir tous ces abandonnés seront importantes. Si chacun de nous donnait 1 ou 2 euros de  temps en temps, multiplié par des milliers de participants, cela  permettrait de faire face aux cas les plus graves et les plus urgents.

Merci de m’avoir lu et merci aussi de décider de participer comme vous le pouvez à ce grand élan de solidarité qui sans vous est impossible.

le lien ici : 

http://www.parismatch.com/Actu/International/En-images/La-belle-histoire-de-Sandy-chien-miracule-552719#552722

Publié dans:animaux |on 12 mars, 2014 |Pas de commentaires »

La première thora incunable annotée par Rashi aux enchères

 

 

 

Une thora incunable, imprimée en janvier 1482 à Bologne, compilant pour la première fois de l’histoire de l’imprimerie les cinq premiers livres de la Bible à l’origine du Pentateuque, sera mise aux enchères à Paris le 30 avril, a annoncé lundi la prestigieuse société de ventes aux enchères anglaise Christie’s. L’ouvrage n’a encore jamais été mis aux enchères et son prix serait estimé entre 1 et 1,5 millions d’euros.

00000000000000000000000000000000TORA1

Selon Christie’s, c’est aussi le premier ouvrage dans lequel sont ajoutés les signes de vocalisation et de cantillation (prononciation de la hauteur musicale des voyelles), essentiels à la lecture et à la psalmodie du texte de la Torah. Un exercice extrêmement délicat pour les imprimeurs du XVème siècle.

000000000000000000000000000000000TORAH 2

“C’est également la première fois que le texte biblique imprimé est encadré par le commentaire de Rashi et la paraphrase en araméen (Targum Onkelos)”, indique Christie’s dans un communiqué transmis au Monde Juif .info.

000000000000000000000000000000TORAH3

La maison de ventes aux enchères a précisé que ce judaïca appartient actuellement à un collectionneur européen.

Les livres publiés au tout début de l’imprimerie, à partir de 1455 environ, époque où Gutenberg introduisit cette technique en Europe, jusqu’en 1500, sont connus sous le nom d’incunables, du latin incunabulum, qui signifie “au berceau”.

L’impression de livres hébreux commença sans doute à Rome vers 1470 et se répandit avant 1500 dans toute l’Italie, la péninsule ibérique, et jusqu’à Constantinople.

Eric Hazan – © Le Monde Juif .info

http://www.juif.org/go-news-192851.php

 

Dan, cité biblique

 

 00000000000000000000000000000000000000000dan-cite-biblique

 

Le tertre de la cité biblique de Dan est situé au nord-est du pays, au pied du mont Hermon. La fertilité de cette région est mentionnée dans la Bible : « Nous avons observé ce pays, il est excellent! » (Juges XVIII, 9)

Le Dan, l’une des sources du Jourdain, jaillit au pied de ce tertre, qui s’étend sur quelque 200 dounams (50 acres).

Ces avantages naturels, ainsi que son emplacement sur la principale voie commerciale reliant la Galilée à Damas ont fait de Dan la cité la plus importante de la partie septentrionale du royaume d’Israël. A l’heure actuelle, c’est l’un des sites archéologiques les plus intéressants du pays. Depuis 1966, les campagnes de fouilles menées chaque année ont permis des découvertes de la plus haute importance pour la compréhension du récit biblique qui mentionne à maintes reprises la cité de Dan.

La ville cananéenne

Durant la période cananéenne, la cité avait pour nom Lechem (Josué XIX, 47) ou Lais (Juges XVIII, 29). Au cours du XVIIIe siècle avant l’ère chrétienne, Lais fut fortifiée par d’énormes remblais de terre, formant des remparts qui entouraient la ville toute entière, et qui constituent aujourd’hui l’un des meilleurs exemples des systèmes de défense employés durant cette période.

A l’est de la ville subsiste un ensemble de portails, formé de deux tours flanquant l’embrasure d’une porte voûtée. Des marches de pierre mènent depuis l’extérieur à l’entrée large de 2,4m. Ces remparts du XVIlle siècle avant protégeaient efficacement la Lais cananéenne. C’est durant cette période qu’Abraham se rendit dans cette cité après avoir vaincu les rois du Nord ayant fait prisonnier son neveu Loth. (Genèse XIV, 14)

 la suite ci-dessous

 

http://www.juif.org/le-mag/503%2cdan-cite-biblique.php?utm_source=newsletter&utm_medium=mail

la pensée du jour : la vie est une école

0000000000000000000000000000000000000ecole de la vie47761_enne_440x260

« La vie est une école dans laquelle on nous a envoyés; et dans cette école, nous ignorons en fait qui sont les professeurs et qui sont les élèves.

Des enfants, des mendiants peuvent nous instruire, mais aussi nos ennemis. Oui, même et surtout nos ennemis, car c’est eux qui nous obligent à faire le plus d’efforts. 

Quelquefois, il serait assez facile de répondre aux calomnies, aux attaques, mais toutes les manières de répondre ne sont pas bonnes. 

Celui qui riposte court toujours le danger de s’abaisser au niveau de ceux qui s’en prennent à lui, et à ce moment-là, il se salit avec eux. 

Il ne lui est pas interdit de riposter, mais à condition d’être capable de se maintenir très haut, de ne pas rejoindre ses adversaires dans la mesquinerie, la méchanceté; car alors, même si en apparence il remporte la victoire, en réalité il perd aussi beaucoup.

De quelle intelligence, de quelle force de caractère il doit faire preuve pour résister sans employer les mêmes armes que ses adversaires! »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 11 mars, 2014 |Pas de commentaires »

un blog vegan à visiter sans faute

 

 SONY DSC

Je suis décidément incorrigible.

Toute contente de ma nouvelle rubrique, Instafood (plus d’infos ici), j’étais bien partie pour suivre mes bonnes résolutions, à savoir : ne pas consacrer trop de temps à ce type d’article, mettre une recette + 1-2 photos maximum, pas de blabla et voilà… Mais je me suis laissée un peu emportée par mon amour de la photographie (et de la pizza) et mon côté perfectionniste : cet article est donc plus long et plus illustré qu’il ne devrait l’être… C’est ce qu’on appelle une période de transition, non ?

En tout cas, je suis très contente : en à peine une semaine, vous êtes déjà près de 500 à me suivre sur mon bébé-compte Instagram et bien nombreux à solliciter les recettes des plats que j’y publie ! Vous ne pouvez pas savoir combien cela me fait plaisir ! Alors, à tous, un immense merci.

Pour continuer sur cette lancée, je viens de créer une rubrique # my {Insta} food # surPinterest, où j’épinglerai la plupart des photos que je publie sur Instagram : ceux qui me suivent sur ce réseau social pourront donc réépingler mes repas, plats et recettes.

Ah la la… les réseaux sociaux… une fois qu’on tombe dedans, on n’en sort plus, pas vrai ?

J’ai longuement hésité cette semaine sur la recette à publier.

Vous avez été très nombreux à plébisciter mes sushis au riz complet (makis, pour être exacte), mais aussi mon porridge sarrasin, avoine & chocolat, suivi de près par mongâteau végane et sans gluten. Et je sens que ma crème glacée crue cacahuète-caroube du jour connaît aussi son petit succès… Bref, il y a eu de la compétition. Mais je crois que ce qui l’a emporté haut la main, c’est ma pizza, ou plutôt mes pizzas, car il y a eu la première, puis la seconde

Très souvent le dimanche, j’aime faire un plat qui sort de l’ordinaire. C’est souvent ma journée ‘boulange’ d’ailleurs, où ma MAP tourne à plein régime et où je peaufine ma recette de pain sans gluten ou bien teste diverses brioches sans œufs ni lait ni beurre. En ce moment, le dimanche, c’est pizza party.

J’aime beaucoup les pizzas, et ce n’est pas si étonnant, car j’adore le pain. Mais j’en connais un qui aime encore plus les pizzas que moi, qui est capable de s’avaler une pizza de 1/2 kg de farine en un repas, et qui s’exclame à chaque fois ‘Oh ouiiii, une pizzaaaa !..’. Cet enthousiaste de la papille, c’est Tistou, le plus grand amateur de pizzas que la Terre ait jamais porté.

Attention toutefois : de bonnes pizzas. Des pizzas dont l’avalanche de fromage fondu ne tente pas de dissimuler une pâte sans goût. Non, des vraies pizzas, des pizzas bourrées de légumes, riches et saines. Je vous jure, mon homme est un veggie-addict, alors j’essaie de le contenter comme je peux… Du coup, je l’engage pour une séance photo – on est quittes, non ?

J’opte donc pour une pâte complète et au levain, que j’enrichis de diverses épices et assortiments. J’aime tellement ce type de pâte à pizza que je pourrais facilement la manger sans aucune garniture… Evidemment, si vous êtes abonnés à la pâte blanche, cela risque de vous changer. Mais rien ne vous empêche, pour obtenir une pizza plus classique, de choisir une farine plus raffinée que la mienne et de ne pas mettre de levain. Chacun fait ce que bon lui semble, et c’est ça ce que j’aime avec ma recette : elle est adaptable.

Je donnerai ici la ‘formule de base’ d’une pizza maison végétalienne, que je prépare à l’aide de ma machine à pain, mais je fournirai les indications pour le faire sans machine également.

SONY DSC

 

Et vous, la pizza, vous l’aimez comment ?

le lien ici pour lire la suite  : 

http://antigonexxi.com/author/antigonexxi/

Publié dans:écolo. végétarien.végan |on 10 mars, 2014 |3 Commentaires »

L’an prochain à Grenade.

Si vous aimez l’histoire et si vous aimez lire, ce livre devrait vous plaire.

000000000000000000000000000000000l'an prochain a Grenade

Un voyage à travers dix siècles de bruit et de fureur

En 1066, à Grenade, la jeune et belle juive Gâlâh, 14 ans, est amoureuse du gentil poète musulman Halim. On se croirait dans un récit des Mille et Une Nuits. Grenade, 31 décembre 1066 : Des islamistes mettent bientôt la ville à feu et à sang. cinq mille Juifs sont massacrés en une nuit, un carnage sans précédent dans l’histoire de l’Espagne

Echappent à la tuerie la jeune Gâlâh et Halim, son ami. Parmi les morts, Samuel Ibn Kaprun, chef des armées du vizir, premier ministre, receveur des impôts, pourvoyeur d’esclaves, grand poète et… Juif., et père de Gâlâh

Avant de mourir, son père lui transmet un secret lui permettant de traverser les siècles.

Une Khomsa, contre le mauvais œil qu’elle va garder autour de son cou. Ce bijou-talisman, symbole de protection qui remonte aux temps bibliques de Moïse.est un Un symbole commun à la culture juive et à la culture musulmane.

A Tolède où ils sont réfugiés, Halim  est poignardé et Gâlâh reste seule.

Mémoire vivante et attachante du peuple sépharade pourchassé de toutes parts en Europe, Gâlâh traverse les siècles. On la retrouve à Séville, à Tolède, à Lisbonne, à Oran, à Constantinople, à Venise, à Haarlem, à Treblinka, à Sarajevo, à New York, à Grenade à nouveau, à Paris enfin, devant une école, un matin de septembre où un tueur l’attend.

L’an prochain a Grenade qui se situe entre le conte et l’épopée, dénonce la persécution des Juifs  en terre musulmane. Il est surtout un plaidoyer contre la bêtise humaine. Gérard de Cortanze a écrit le roman du Juif errant, l’histoire d’un Juif qui erre, depuis la nuit des temps, dans le monde, sans jamais trouver la paix

le lien ici : 

http://www.tribunejuive.info/livres/lan-prochain-a-grenade

Questions-réponses

0000000000000000000000000000000000000000000GetAttachment (1)  0000000000000000000000000000000000000000000GetAttachment   00000000000000000000000000000000000000000002GetAttachment  00000000000000000000000000000000000000000000003GetAttachment

 

00000000000000000000000000000000000000000000005GetAttachment 000000000000000000000000000000000000007GetAttachment (1)000000000000000000000000000000000000000000000008GetAttachment (1)  0000000000000000000000000000000000000000000033GetAttachment (1)

 

0000000000000000000000000000000000000000000000064GetAttachment (1)

Publié dans:humour |on 10 mars, 2014 |Pas de commentaires »

10 recettes pour ne plus jeter vos fanes de légumes

 

00000000000000000000000000000000000000000000000fane de carottes1283576-inline

 

Avez-vous déjà pensé à cuisiner les fanes de carottes, de radis ou de poireaux ? FemmesPlus a sélectionné pour vous 10 recettes très simples à réaliser, qui vous feront à coup sûr découvrir de nouvelles saveurs.

Beignets de fanes de carottes

 

Ingrédients :  
300 ml de farine de pois chiches, une cuillerée à café de colombo (ou de curry), une pincée de sel, 1/2 cuillère à soupe d’huile d’olive, de l’eau, fanes d’une botte de carottes, quelques carottes de la botte, un oignon nouveau.

Préparation : 
Dans un grand bol, mélanger la farine de pois chiches avec les épices et le sel.
Ajouter de l’eau progressivement. Bien mélanger…

 

Lire la suite de le recette des beignets de fanes de carottes

Le lien ici : 

http://femme.planet.fr/dossiers-10-recettes-pour-ne-plus-jeter-vos-fanes-de-legumes.46060.667.html

 

Publié dans:sante |on 10 mars, 2014 |Pas de commentaires »

les petits métiers du début du vingtième siècle – le rémouleur

                                                           00000000000000000000000000000 rémouleur

Les clichés de Louis Vert constituent un vrai témoignage historique. Outre les petits métiers et ouvriers aux activités disparues ou presque (ci-dessus), celui-ci avait également photographié les clochards à Paris.
©  Louis Vert / Société française de photographie

le lien ici :  

http://www.linternaute.com/actualite/histoire/les-petits-metiers-de-paris-dans-les-annees-1900/?utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml287_photosmetiersan

1...34567...10

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour