Végétarien, je suis un repenti du cri de la carotte – Rue89

 0000000000000000000000000000carottesafe_image

Le débat fait rage entre les végétariens et les non-végétariens, qui deviennent des antivégétariens (contre les anti-non-végétariens, vous suivez ?).Vous l’avouerai-je ? Je me suis éloigné de la France il y a quelques années, un peu fatigué de cette tournure culturelle de nos débats, qui aboutit

la suite ici : 


Publié dans : sante |le 15 janvier, 2014 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 9 mars, 2016 à 11:48 telavivcat écrit:

    Bonjour Monsieur, Vous devez bien vous douter que ce blog est consacré pour une part à la protection animale. Je suis moi même végétalienne par éthique, ne voulant pas participer aux tueries organisées par vos semblables. Vous avez tort de vouloir me convaincre que vous avez raison car vous n’y arriverez pas. J’ai vu un peu partout les fabricants de cadavres tuer les animaux avec la plus grande cruauté, leur infligeant des supplices rien que pour le plaisir.Je suis heureuse de voir que vous avez conscience qu’il se passe quelque chose dans votre branche qui devient inquiétant et si j’étais à votre place, (heureusement je n’y suis pas) je penserais sérieusement à changer de profession car vu la vitesse à laquelle beaucoup de gens, écoeurés par les pratiques de vos collègues, décident de cesser d’être carnistes, ceci afin de ne pas mettre des cadavres dans leur assiette il est fort possible que dans peu de temps, vous n’ayez plus rien à vous mettre sous la dent. Moi je n’ai plus de larmes pour des gens comme vous car je les ai toutes versées pour ceux que je défends, les « sans voix »

Laisser un commentaire

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour