Archive pour décembre, 2013

la pensée du jour : l’âme supérieure

Certaines de mes connaissances se demandent pourquoi je passe régulièrement des articles de cet homme.

Suis-je une adepte de ce « gourou » ?

Non ! mais je trouve que ce qu’il dit nous apprend souvent des choses ignorées qui ne peuvent que nous aider à nous élever spirituellement si nous le désirons.

0000000000000000000000000000000000000000bolhas

« Tout ce qui existe dans l’univers est contenu dans ce principe que nous possédons tous : l’Âme supérieure. Cette Âme supérieure qui touche le Ciel, qui habite le Ciel, est une émanation de Dieu Lui-même. En nous incarnant dans la matière, nous avons perdu la conscience de l’existence de cette Âme en nous, mais si nous cherchons à la connaître, si nous nous identifions à elle, nous nous rapprochons de notre être véritable : notre conscience s’élève, ses vibrations deviennent plus intenses et, un jour, elle se fond dans la conscience de l’Âme universelle, nous ne faisons plus qu’un avec Dieu et avec toute la création.
Cette vérité, que nous possédons en nous une quintessence de tout ce qui existe dans l’univers, ne doit pas rester une idée abstraite, nous devons la vivre, et c’est donc à nous de chercher, de creuser… Ce savoir, ces trésors contenus en nous, nous devons aller les explorer et les ramener à notre conscience. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 26 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

la pensée du jour : la vie après la vie

00000000000000000000000000000000000000000000000spiritualite-608x400

« La mort est un changement d’état qui nous permet de traverser des régions auxquelles nous ne pouvons pas avoir accès avec notre corps physique. Vivre sur la terre et vivre dans l’autre monde sont des moments nécessaires à notre évolution. C’est pourquoi nous venons, puis nous repartons… puis encore nous revenons…

Le désir d’immortalité qui habite les humains n’est pas une chimère, il est réellement fondé, mais comme ils ne savent pas ce qui en eux est immortel, ils se raccrochent à la vie physique autant qu’ils le peuvent, les pauvres… Ils se sentiront immortels le jour où ils auront appris à travailler sur leurs pensées, leurs sentiments et leurs actes, car la vie éternelle est là.

Ceux qui vivent cette vie, qui ont vraiment compris ce qu’est cette vie, n’ont pas peur de la mort. Ils ont conscience que les richesses qu’ils ont accumulées dans leur cœur, dans leur âme, ne les quitteront jamais. Au contraire, ils savent qu’ils les trouveront amplifiées dans le monde invisible, puisque c’est dans le monde invisible que nous avons notre origine. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:Non classé |on 24 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

Excès de zèle peut-être ?

 

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooo2005santonsmairecure pistachie

 

Un prêtre arrêté par un maire

Article paru dans le Figaro du 9 décembre 1913.

Montpellier. -Dimanche 7 décembre 1913, l’abbé Ferret qui prêche une mission à Villeneuve-les-Maguelonne, avait invité les fidèles à se rendre, après vêpres, dans une propriété privée, pour y faire une procession. En chemin, les fidèles, qui marchaient par groupes, commirent l’imprudence de chanter un cantique. Aussitôt, le maire Marius Bouladou accourut ceint de son écharpe et suivi du garde champêtre et, alléguant que le prêtre avait commis un délit en organisant une procession dans la rue, donna l’ordre au garde de l’arrêter.

Les catholiques entourèrent l’abbé qui put, sous leur escorte, gagner le presbytère et s’y enfermer. Le maire Bouladou manda aussitôt par télégramme la gendarmerie de Frontignan, signa un mandat d’arrêt, et se rendit au presbytère suivi de huit gendarmes. Il fit ouvrir la porte et arrêta l’abbé Ferret qui fut incarcéré à la mairie.

Informé de cet abus d’autorité, le procureur de la République télégraphia au maire de relâcher son prisonnier. Le farouche Marius Bouladou refusa net. Dans ces conditions le procureur s’est rendu à Villeneuve-les-Maguelonne. Il a démontré au maire que l’arrestation n’était pas justifiée par un flagrant délit et a obtenu, non sans peine, la mise en liberté de l’abbé.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/20/01016-20131220ARTFIG00519-les-dangers-de-l-epingle-a-chapeaux.php

 

Publié dans:les évènement qui font l'histoire |on 23 décembre, 2013 |3 Commentaires »

la pensée du jour : la chemise d’un homme heureux

0000000000000000000000000000000051Jl1QXTnXL._SY300_

Chemise de l’homme heureux - un conte

« Est-ce que vous connaissez l’histoire de la chemise de l’homme heureux ?… Il était une fois un roi qui se mourait de mélancolie dans son grand palais. Il avait pourtant une femme et des enfants qui le chérissaient, des amis, des serviteurs et d’immenses richesses, mais rien ne pouvait l’arracher à son mal. On réunit les sages de la cour et l’un d’eux dit : « Je sais ce qui peut sauver notre roi. Envoyons des messagers dans tout le royaume à la recherche d’un homme heureux, vraiment heureux, et qu’ils ramènent sa chemise, quand notre roi la mettra, il guérira. »
La recherche d’un homme heureux, vraiment heureux, se révéla longue et difficile. Enfin, on en trouvera un… mais voilà, il n’avait pas de chemise ! »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 22 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

A méditer

 aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

 

Commentaires sur un article concernant la maltraitance animale

 

  •  Si un « dieu » existait, il ne permettrait pas autant de souffrances chez des innocents, infligés par l’homme, au su de tous, ou presque! j’aide dans la mesure de mes moyens des « associations », des petites en les quelles, j’ai une totale confiance, et des « grosses » aussi, pour noël, je vais avoir quelque chose en rapport avec les animaux, dans une « boutique », d’association pour les galgos, ou pour une autre cause, y a l’embarras du choix,

REPONSE : 

Yael Avraham Ce sont les hommes qui provoquent toutes les souffrances et D-ieu n’y est pour rien. C’est un peu trop facile de l’appeler quand tout va mal et de l’oublier quand on est heureux comme c’est un peu trop facile de lui faire porter la responsabilité de nos actes, ce qui nous dédouane de toute culpabilité.

D-ieu n’intervient pas car il nous laisse la liberté de nous conduire comme nous le souhaitons mais quand on voit le résultat, c’est vrai qu’il devrait rendre muets ceux qui mentent, paralyser la main de celui qui vole, rendre impuissant celui qui viole etc…. mais alors, quel mérite aurions nous puisque nous ferions tout ce qui nous est demandé non pas par désir de bien faire mais par peur d’être puni. cela s’appelle du despotisme, du totalitarisme, tout ce que les gens qui se prétendent libres détestent.

 

abl4 tu seras jugé par les autres

Combien de fois ai-je lu ce genre de réflexion sur D-ieu ?

Si seulement les gens savaient ce qu’ils veulent ? La liberté ? la justice ?

Accepteraient ils un D-ieu qui sévit et punit et donne à chacun le châtiment que mérite sa faute ?

Certainement pas car l’homme moderne pense qu’il sait tout, qu’il a tout compris et qu’il est son seul maître, qu’il est le seul à savoir quoi faire comment le faire et pourquoi, il croit aussi qu’il est meilleur que le voisin parce que parfois il prodigue de bonnes paroles ou encore parce qu’il distribue les centimes de sa fortune

alors humains d’ici et d’ailleurs, continuez à défendre votre « liberté » continuez à croire que vous êtes libres et surtout ne parlez pas de D-ieu car vous n’avez aucune idée de ce qu’il pourrait faire s’il écoutait vos reproches.  Yaël

c’est arrivé ce jour

21 décembre 1911

Premier hold-up motorisé de l’Histoire

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaBonnot

Le 21 décembre 1911 survient le premierhold-up motorisé de l’Histoire.

Les malfrats blessent grièvement de deux balles un garçon de recettes de la succursale de la Société Générale, rue Ordener, à Paris. Ils s’emparent de sa sacoche et s’enfuient à bord d’une Delaunay-Belleville de 12 chevaux, ce qui se fait alors de mieux en matière d’automobile. Le véhicule, volé quelques jours plus tôt, est abandonné à Dieppe.

Les attaques du même genre se multiplient dans les mois qui suivent. La police du préfet Louis Lépine identifie leurs auteurs comme la« bande à Bonnot », du nom de leur chef, Jules Bonnot, un mécanicien auto sympathisant de la cause anarchiste. Il sera tué à Choisy-le-Roi, près de Paris, le 28 avril 1912. Ses trois derniers complices, parmi lesquels Raymond-la-Science, seront guillotinés le 21 avril 1913 devant la prison de la Santé par le bourreau Anatole Deibler.

Extrait de Herodote

Publié dans:les évènement qui font l'histoire |on 21 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

La pensée du jour : choisir un idéal

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaasolar10

« Avant de décider de servir un idéal, vous êtes libre, mais une fois la décision prise, vous ne l’êtes plus : vous avez déclenché un mouvement et vous êtes tenu de rester fidèle à votre engagement. Sachant cela, certains penseront qu’il est préférable pour eux de ne pas s’engager afin de préserver leur indépendance… Ils en ont le droit. Mais qu’ils sachent que l’indépendance telle qu’ils la comprennent ne fera que leur apporter des déceptions et des épreuves. C’est là qu’ils se sentiront vraiment ligotés.

D’autres diront que l’idée de servir un idéal les remplit d’enthousiasme, mais ils se savent faibles et craignent de trébucher en chemin. Je leur répondrai que les chutes ne sont pas si graves. Ils se relèveront et chercheront pourquoi ils sont tombés, puis, forts de cette expérience ils sauront mieux la prochaine fois triompher de leurs faiblesses. Tant qu’on reste sur le bon chemin, même en trébuchant, on atteint toujours le but. Imaginez que vous deviez traverser une forêt inextricable pour rejoindre des amis : vous allez certainement trébucher de temps à autre, mais si vous avez une boussole pour garder la direction, vous finirez par arriver au but. Et il est préférable de trébucher pour arriver au but que de ne rien entreprendre par peur des efforts. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 20 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

Prière des sexagénaires

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaagag_vi12

Prière des sexagénaires

Notre kiné qui êtes osseux,

Que nos articulations soient certifiées,

Que notre squelette tienne,

Que nos os emboîtés soient fermes

Sur la terre comme ossuaire.

Donnez-nous aujourd’hui nos massages quotidiens.

Pardonnez nous nos exigences

Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont chiropractés.

Ne nous laissez pas succomber à la décalcification,

Mais délivrez-nous du mal de dos,

Maintenant et Alzheimer de notre mort.

Abdomen

> >

 

Publié dans:humour |on 16 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

Hope for paws, une association qui sauve de nombreux animaux

 

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaeldad hagarphoto (1)

 

Sur you tube, de nombreuses video de sauvetages tous réussis par Eldad Hagar

Un chien sans-abri vivant dans un tas d’ordures

http://youtu.be/1Xg2G_oINqc

Publié dans:animaux |on 15 décembre, 2013 |2 Commentaires »

Contrat – les 9 leçons de vie

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaLECON-DE-VIE

Contrat et Leçons de Vie ».

Imaginons un instant que juste avant de venir au monde, on vous propose le contrat suivant et les règles qui l’accompagnent. Dans votre empressement, vous l’acceptez simplement pour le privilège d’expérimenter la vie sur terre.

Voici votre contrat :

1. Vous recevrez un corps. Vous pouvez l’aimer ou pas, mais ce sera le vôtre pendant toute la durée de votre séjour sur terre.

2. Vous apprendrez des leçons. Vous êtes inscrits dans une école informelle à temps complet, qui s’appelle la vie. A chaque jour, à cette école, vous aurez l’occasion d’apprendre des leçons. Vous pouvez aimer ces leçons ou les considérer comme non-pertinentes et stupides.

3. Il n’y a pas d’erreur, il n’y a que des leçons. La croissance est un processus d’essai et d’erreur, une expérimentation. Les expériences « échouées » font autant partie du processus que celles qui finissent par être « réussies ».

4. Une leçon est répétée tant qu’elle n’est pas apprise. Une leçon vous sera présentée de différentes façons tant que vous ne l’aurez pas apprise. Alors vous pourrez continuer à la leçon suivante.

5. L’apprentissage des leçons n’a pas de fin. Il n’y a aucun aspect de la vie qui ne contient pas ses leçons. Tant que vous êtes vivant, il y a des leçons à apprendre.

6. « Là-bas » n’est pas mieux que « ici ». Quand « là-bas » sera devenu « ici », vous obtiendrez simplement un autre « là-bas » qui paraîtra à nouveau mieux que « ici ».

7. Les autres sont simplement vos miroirs. Vous ne pouvez pas aimer ou détester quelque chose chez une autre personne à moins qu’elle ne vous reflète quelque chose que vous aimez ou détestez de vous-même.

8. Ce que vous faites de votre vie vous appartient. Vous avez tous les outils et les ressources dont vous avez besoin. Ce que vous en faites vous appartient. C’est votre choix.

9. Les réponses résident en vous. Les réponses aux questions de la vie reposent en vous. Tout ce que vous devez faire est de regarder, écouter et avoir confiance.

Gardez votre Foi intacte dans ce qui vous sert de guide.

Trouvé sur facebook : https://www.facebook.com/mirdin.merlin

 

 

 

Publié dans:mystique sagesse |on 15 décembre, 2013 |Pas de commentaires »
12

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour