Archive pour mai, 2013

la pensée du jour : approfondir les vérités

 

la pensée du jour : approfondir les vérités dans mystique sagesse

 

« Toute notre vie n’est qu’une répétition des mêmes activités : respirer, se nourrir, dormir, travailler, aimer, penser, etc. Alors, acceptez que je revienne souvent sur ces mêmes sujets, car c’est en les approfondissant que vous les découvrirez chaque fois sous une forme nouvelle, avec des couleurs, des dimensions et des expressions nouvelles.

Ne vous laissez pas influencer par cette tendance contemporaine à s’éparpiller, à s’informer de tout, à aller partout. Il n’est pas mauvais d’être curieux, mais quel bénéfice retire-t-on à rester à la surface des choses ? 

Et voilà que cette tendance gagne aussi les spiritualistes. Au lieu d’approfondir quelques vérités, d’appliquer quelques méthodes, ils s’intéressent à une quantité de théories et de pratiques héritées de toutes les époques, de tous les continents, et ils s’étonnent ensuite de se sentir aussi désorientés. Eh bien, il existe des matérialistes qui savent mieux s’y prendre.

Que font ceux qui cherchent du pétrole ? Ils ne s’arrêtent pas de creuser au bout de quelques mètres, ils forent des puits très profondément dans le sol. Un jour, le pétrole jaillit, et les voilà très riches.

C’est là qu’on voit que les matérialistes sont souvent plus intelligents que les spiritualistes : ils ont compris que pour celui qui creuse, quelques mètres carrés suffisent, alors que d’autres, avec des milliers d’hectares qu’ils parcourent en surface, restent dans la misère. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Publié dans:mystique sagesse |on 5 mai, 2013 |Pas de commentaires »

expression : comme on fait son lit on se couche

expression : comme on fait son lit on se couche dans jouer avec les mots - expressions Isager-blommingdals-1

« Comme on fait son lit, on se couche  » Il faut assumer les conséquences de ses actes. On ne récolte que ce qu’on sème. Le succès dépend des moyens qu’on se donne pour réussir.

Cette locution proverbiale serait un subtil amalgame entre la lettre (voir l’expression « au pied de la lettre ») et « faire le lit de quelque chose ou quelqu’un ».

« La lettre » indique que quand on fait mal son lit, on risque de passer une mauvaise nuit, à cause de draps qui s’entortillent, par exemple.
A nous d’en assumer les conséquences. Et de mieux le faire le lendemain matin pour passer une meilleure nuit.

Faire le lit de quelque chose ou de quelqu’un, c’est, par ses actes, préparer ou favoriser la venue de quelque chose de désagréable ou de néfaste, ou l’arrivée (au pouvoir, par exemple) de quelqu’un de peu recommandable.
Là aussi, ce qui  se passe dépend de ce qu’on a choisi de faire ou laisser faire.

Extrait de expressio

la pensée du jour : parler à la nature

la pensée du jour : parler à la nature dans mystique sagesse 76322393yin-yang-jpg

 

 

 

« La création est tellement vaste et tellement peuplée ! Pourquoi ne pas penser à entrer en relation avec ses habitants ? Partout et toujours nous pouvons nous adresser à tous les êtres vivants. Et peu importe dans quelle langue, car la pensée, et à plus forte raison la parole, produit des ondes qui agissent sur toute la création.

Celui qui s’est longuement exercé à maîtriser sa vie intérieure parvient à posséder la puissance du Verbe. De sa vie purifiée, illuminée, se dégage une force qui lui permet de déplacer le double éthérique d’un arbre, d’une fleur, d’un rocher, d’une source, pour faire un travail dans le monde.

Mais oui, il peut par exemple s’adresser à un rocher et lui demander d’aller auprès d’une personne fragile, afin de la rendre plus solide, plus stable. Il peut aussi se rendre auprès d’une source et lui demander d’aller visiter des amis pour les purifier et les vivifier. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 3 mai, 2013 |Pas de commentaires »

expression : au petit bonheur la chance

expression : au petit bonheur la chance dans jouer avec les mots - expressions 3007187547_1_5_ZZ7evldX

« Au petit bonheur (la chance)  » Au hasard

Vous ne vous êtes peut-être jamais attardés sur la structure du mot qui nous vient en fait du qualificatif « bon », précédant le mot « heur » qui date du XIIe siècle  et qui désignait le hasard et la chance, mais qui est maintenant quelque peu désuet.

N’oubliez d’ailleurs pas qu’on a aussi le « mal heur », généralement beaucoup moins bien apprécié, et qu’on dit aussi « par bonheur » pour dire « par hasard (favorable) ».

D’après Littré, l’expression apparaît au XIXe siècle.

Enlevez le qualificatif ‘petit’ et vous obtenez « au hasard » ou, autrement dit, « en laissant faire la chance ».

Le « petit » sert à conjurer le sort, à éliminer l’hypothèse du hasard malencontreux, en souhaitant qu’on aura bel et bien de la chance, même ce n’est qu’un petit peu.

Quant à « la chance », parfois ajoutée à la suite, ce n’est que pour renforcer le souhait que le hasard n’aille pas dans le mauvais sens.

la pensée du jour : les conseils

la pensée du jour : les conseils dans mystique sagesse 554705_306351539432987_100001744308679_743432_1544737840_n1sage Maya

« Les humains cherchent surtout à avoir pour amis des gens agréables qui flattent leurs goûts, leurs instincts. Celui qui leur dit comment avancer, comment se dépasser, oh là là, il faut le fuir ! Pourtant, il n’y a pas de meilleur ami qu’un Maître spirituel, car il représente la tête qui connaît la direction. Cette tête, bien sûr, ne procure pas que des sensations agréables, mais de temps à autre, quand le disciple étouffe ou se noie, quand il ne sait plus où il en est, il se décide, enfin, à avoir recours à elle pour respirer un peu et retrouver le chemin… Ce qui est triste, c’est que ça ne dure pas, et il retourne barboter dans les marécages.

Alors, que doit faire le Maître ?… Il a donné des arguments, il a donné des méthodes, et si les disciples ne les acceptent pas, c’est la vie qui se chargera de leur donner des leçons. Et elle, elle le fait sans ménagement, à coups de massue ! À cette pensée, le Maître est triste, bien sûr, mais que peut-il faire ? Il sait seulement que, vivant ou mort, il est le meilleur ami de ses disciples, un ami comme ils n’en trouveront nulle part ailleurs. Le jour où ils le comprendront, rien ni personne ne pourra les arrêter dans leur marche vers la lumière et la liberté. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 2 mai, 2013 |Pas de commentaires »
1234

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour