Archive pour février, 2013

expression : un chèque en bois

 

expression : un chèque en bois dans jouer avec les mots - expressions

 Un chèque en bois  » Un chèque sans provision

Les locutions utilisant les mots « de bois »  datent du XIIIème siècle et « en bois » du XIVème comme : « une jambe de bois » ou « un sabre de bois »matériaux abondant et peu coûteux qui permettait de fabriquer aisément des imitations.

Mais il y avait aussi l’expression « visage de bois » qui désignait la porte d’entrée qui restait fermée chez une personne qu’on était venu visiter. Aujourd’hui on dit aussi  « la langue de bois » pour désigner les faux culs de toutes espèces et principalement les politiciens.

Le chèque en bois est donc une image qui indique que le paiement attendu ne sera jamais crédité sur aucun compte.

la pensée du jour – les souvenirs

la pensée du jour - les souvenirs dans mystique sagesse

 

 

 

« Beaucoup de personnes se demandent s’il existe des méthodes qui, dans leur prochaine existence, leur permettraient de se souvenir de ce qu’elles ont vécu dans leur existence actuelle : événements, rencontres… Oui, il existe des méthodes et en voici une.
Prenez comme point de départ une montagne, par exemple, quelque chose qui résistera à l’usure du temps. Cela peut être aussi un édifice mondialement connu, car même s’il est détruit un jour, il en restera des reproductions dans certains livres. Regardez souvent cette montagne, ou cet édifice, en pensant : lorsqu’il m’arrivera de le voir à nouveau dans une prochaine vie, je veux que tel et tel événements de ma vie actuelle me reviennent en mémoire.

C’est un lien que vous créez ainsi entre vous et cette montagne ou cet édifice. Vous imprimez un cliché qui continuera à travailler en vous, et lorsque vous vous réincarnerez, vous reviendrez avec lui. Au moment où vous aurez sous les yeux la montagne ou l’édifice devant lequel vous vous étiez concentré, ce cliché réveillera la mémoire des événements de votre vie que vous avez, au fur et à mesure, enregistrés.  »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 3 février, 2013 |Pas de commentaires »

expression : chercher noise

expression : chercher noise dans jouer avec les mots - expressions dispute

 

 

« Chercher des noises » Chercher querelle, chercher la dispute
Chercher à embêter (quelqu’un).

 

L’origine de ce mot est étrange car au XIème siècle il signifiait « bruit ou tapage » qui est resté en anglais où « noise » veut dire bruit.

L’explication  peut venir du fait qu’on ne se dispute pas sans faire du tapage mais lorsqu’on sait que son origine première est issue du latin « nausea » qui veut dire « mal de mer » on ne comprend plus très bien.

Si l’emploi de « noise » est devenu moins fréquent de nos jours, il reste d’usage dans l’expression « chercher noise » ou encore « chercher noise pour noisette »qui avait le sens de « très peu de chose » ou encore dispute pour un motif futile.

 

la pensée du jour – les ondes invisibles

la pensée du jour - les ondes invisibles dans mystique sagesse

 
« Si vous vous décidez à élargir votre activité, l’activité de la pensée et du sentiment, vous serez un jour capable d’envoyer de la nourriture dans le monde entier, une nourriture céleste. Vous vous demandez comment c’est possible ? Voici un exemple. Vous rencontrez un homme ou une femme qui vous inspire de l’admiration, de l’amour.

 

Dites-vous bien que, dans l’invisible, vos pensées et vos sentiments voyagent, et ils ne touchent donc pas uniquement cet homme ou cette femme, mais beaucoup d’autres aussi qui se trouvent là sur leur trajet et qui, soudain, sans savoir comment ni pourquoi, se sentent eux-mêmes habités par l’amour, la joie, l’espérance.
Combien d’ondes circulent ainsi dans l’espace, à l’insu de ceux qui les émettent comme de ceux qui les reçoivent ! Tâchez désormais de prendre cette vérité au sérieux, afin de pouvoir donner à tous les meilleures nourritures de votre cœur et de votre âme. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

 

Publié dans:mystique sagesse |on 1 février, 2013 |Pas de commentaires »

expression – tirer sa révérence

 

expression - tirer sa révérence dans jouer avec les mots - expressions 06f4dc7f

Tirer sa révérence  »S’en aller - Abandonner, renoncer

Un grand respect mêle de crainte, telle était la révérence au XIIème siècle lorsqu’elle s’adressait à quelqu’un de haut placé ou encore aux ecclésiastiques.

 

Ensuite, cela devient un geste de civilité principalement envers les femmes pour prendre congé.

 

Mais pourquoi apparut alors au XVIIIème siècle l’expression « tirer sa révérence »  pour signifier qu’une personne s’en va ?

 

Tout simplement parce qu’à l’époque où le salut cérémonieux était pratiqué à la cour, existait une locution qui disait : tirer le pied » c’est-à-dire porter son pied en arrière pour saluer.

 

Aujourd’hui et puisqu’il n’y a plus de cour et souvent plus de respect, cette expression s’emploie souvent avec ironie, lorsque quelqu’un, pas très fier de ce qu’il a fait, s’éclipse sans demander son reste ou encore lorsqu’une personne connue vient de décéder mais aussi avec regret ou dépit lorsque quelqu’un abandonne ou renonce à quelque chose.

12345

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour