Archive pour février, 2013

BIENTOT MARDI GRAS

 

BIENTOT MARDI GRAS 280px-MardiGrasRag01

 

 

mardi gras 2013 12 fevrier 

 

Au commencement, il y avait le carême, période de jeûne de 40 jours avant Pâques. Il commençait  le mercredi des Cendres et se terminait le samedi Saint.

 

Le mot « carnaval vient du latin médiéval « carne levare » qui veut dire « enlever la viande (des repas) qui désigne le gras que l’on mange.

 

Aujourd’hui, le jeûne n’est guère pratiqué et se limite au vendredi Saint, jour durant lequel les catholiques ne mangent pas de viande.

 

Mais avant de jeûner, il faut s’amuser et c’est pourquoi la semaine des sept jours gras précède les 40 jours maigres de carême et se termine par le carnaval.

 

Même si l’histoire du carême a pratiquement disparue de nos mémoires et de nos pratiques, pourquoi ne pas s’abstenir au moins les premiers jours de consommer alcool et pâtisseries pour redonner tout son lustre au carnaval.

 

Une bonne idée non ?

Publié dans:Non classé |on 10 février, 2013 |Pas de commentaires »

la pensée du jour – l humilité

la pensée du jour - l humilité dans mystique sagesse

 

 

 

 

« Le travail spirituel doit toujours se faire dans le secret. Avec les autres, on ne peut partager que les résultats de son travail. Le travail lui-même, en quoi il consiste, les expériences que l’on fait, les états de conscience que l’on vit, ça, il vaut mieux le taire.
On peut se vanter de ses diplômes, de ses exploits sportifs, de ses succès dans les affaires, etc., mais la vie spirituelle nécessite la plus grande humilité. Il faut travailler, c’est tout, en gardant le silence sur ce que l’on cherche à réaliser et encore plus sur ce que l’on est arrivé à réaliser. On peut parler, mais d’une autre façon, par ses émanations, ses vibrations, par l’exemple que l’on donne, par la bonne influence que l’on exerce. Pas plus. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 10 février, 2013 |Pas de commentaires »

expression : s’offrir une danseuse

« S’offrir / entretenir / avoir une danseuse  »

S’offrir / entretenir / avoir une maîtresse coûteuse
Consacrer par plaisir beaucoup d’argent à quelque chose ou quelqu’un

expression : s'offrir une danseuse dans jouer avec les mots - expressions
Au XVIIIème siècle, des endroits,  aux alentours des salles de spectacles dont l’opéra,  étaient fréquentés par des prostituées.

La même chose s’exerçait à l’intérieur et les danseuses faisaient commerce de leurs charmes plus ou moins volontairement car il n’était pas rare de trouver des mères venant « vendre » leurs filles, danseuses plus ou moins ratées aux messieurs les plus offrants.

 dans jouer avec les mots - expressions

Certaines « chanceuses » devenaient maitresses attitrées de messieurs de la haute société qui leur offraient logement et train de vie souvent luxueux.

Cette pratique concernait aussi les théâtres et les cabarets, les chanteuses et les danseuses, pour preuve les célèbres Lola Montès, la belle Otéro ou encore Liane de Pougy

Extrait modifié de « expressio »

Publié dans:jouer avec les mots - expressions |on 10 février, 2013 |Pas de commentaires »

le fil d’Ariane

le fil d'Ariane dans jouer avec les mots - expressions

 

« Un fil d’Ariane  »

Un moyen de se diriger au milieu des difficultés
Une voie à suivre pour arriver à un résultat difficile à atteindre
Un guide entre deux points difficiles à relier

Il y avait, il y a fort longtemps en Crète dont le roi était Minos, un labyrinthe dans lequel le Minotaure, un monstre à corps d’homme et à tête de taureau, mangeur de chair humaine, dévorait chaque année sept garçons et sept filles qu’Athènes livrait en Crète pour prolonger la paix avec Minos.

Mais Thésée voulant faire cesser  cette mauvaise habitude se proposa de faire partie de la prochaine livraison, avec l’intention de tuer le Minotaure sans trop savoir toutefois comment il ferait pour sortir des dédales de ce labyrinthe.

Heureusement, une fois arrivé en Crète, Ariane, la fille de Minos et demi-sœur du minotaure tombe amoureuse de lui. Aidée par Icare, le bâtisseur du labyrinthe, elle lui propose alors un stratagème simple pour retrouver la sortie de ce piège : dérouler une bobine de fil dont l’extrémité serait attachée à un des linteaux de l’entrée et dont il suffira de suivre les méandres pour se retrouver dehors.

Ce qui fut dit fut fait, et grâce au fil d’Ariane, ils purent vivre heureux et eurent beaucoup d’enfants (ça, on n’en est pas sûr)

 

Extrait modifié de « expressio »

la pensée du jour – siritualité et consommation

 

la pensée du jour - siritualité et consommation dans mystique sagesse

« Pour comprendre l’économie, il faut écouter les leçons de la nature. Vous direz : « Mais la nature ne nous donne aucune leçon d’économie ! Toute cette végétation, tous ces animaux, tous ces humains qui ne cessent de naître et de mourir depuis des milliards d’années, quel gaspillage ! À quoi ont servi toutes ces vies ? » Á rien, bien sûr, dans le sens où vous entendez le mot « servir ». Mais toutes ces vies sont utiles dans l’économie cosmique, et la nature n’a jamais été embarrassée par les milliards et les milliards de cadavres d’êtres humains, d’animaux et de plantes : ils retournent à la terre afin de donner naissance à d’autres êtres vivants.
Tandis que regardez les difficultés que rencontrent les sociétés modernes pour se débarrasser de leurs déchets ! Elles fabriquent de plus en plus de matières qui, lorsqu’elles ont été utilisées, ne se décomposent pas naturellement et polluent la terre, l’air, l’eau, etc. Vous direz : « Mais les matières plastiques, les piles électriques, l’essence, l’énergie nucléaire, etc., représentent un grand progrès. » Bien sûr, je ne dis pas le contraire. Mais en même temps qu’on réalisait ces progrès, il fallait réfléchir aux inconvénients qu’ils allaient aussi entraîner, pour trouver les moyens de les neutraliser. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 8 février, 2013 |Pas de commentaires »

expression : des lois draconniennes

expression : des lois draconniennes dans jouer avec les mots - expressions

« Des mesures draconiennes / une loi draconienne » Des mesures, une loi d’une extrême ou excessive sévérité

Dracon était Athénien et vivait au VIIème siècle avant J.C.

A son époque, il n’ y avait pratiquement pas de loi, l’anarchie régnait et la justice était rendue par des nobles et toujours à leur profit.

Il créa donc un code de lois très sévères pour presque tous les délits dont beaucoup étaient punis de la peine de mort. Ce code s’adressait à toutes les couches de la société ce qui a fait dire à beaucoup que ces lois étaient écrites avec du sang et non de l’encre.

Une autre nouveauté était que ses lois étaient écrites ce qui permettait de les porter à la connaissance de tous alors qu’avant, celles qui existaient étaient orales  et pouvaient donc être interprétées   par ceux qui les véhiculaient comme bon leur semblait.

C’est au XVIIIème siècle que le nom de leur auteur a pris cette connotation de sévérité disproportionnée.

 

 dans jouer avec les mots - expressions

la pensée du jour – le Maïtre Peter Deunov

 

 

la pensée du jour - le Maïtre Peter Deunov dans mystique sagesse caminoaluniverso

 

 

« Le Maître Peter Deunov disait : « Il est bon d’être décidé et audacieux pour partir à la conquête des sommets, mais il faut aussi être raisonnable. La montagne est impitoyable ; si vous n’êtes ni vigilants ni prévoyants, ne comptez pas qu’elle prenne votre courage et votre intrépidité en considération. Et surtout ne vous pressez pas, la hâte peut vous coûter la vie. Durant l’ascension, surveillez bien vos pieds. Vous ne partez pas pour réaliser un exploit, mais pour faire la connaissance d’entités très évoluées qui vous accompagneront et participeront à votre ascension.
…Être disciple d’un enseignement spirituel ne vous met pas à l’abri des dangers. Plus on s’élève sur les hauteurs, plus on doit être conscient, respectueux des êtres qui les habitent, et ne pas vouloir forcer l’entrée de leur territoire. » »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

 

 dans mystique sagesse

Le Maître Peter Deunov disait:

« La venu des grands Maîtres a pour but la libération des âmes humaines grâce à la révélation de la Vérité. »

 » Le ciel, dont on parle dans les saintes Écritures, n’est pas la voûte azurée qui s’étend au-dessus de nos têtes, derrière laquelle s’étend l’espace infini et où brillent les étoiles durant la nuit. Le ciel est organisé par des êtres supérieurs. Les anges qui peuplent le « ciel » sont des grandes âmes qui envoient continuellement leur lumière dans le monde entier. L’énergie de leur puissante pensée est répartie dans tout le cosmos et, telle une force collective, met tout en mouvement dans le monde.

Ne vous représentez pas les anges comme des sortes d’êtres immatériels, tel des « esprits »fantômes. Leurs corps sont supérieurement organisés et formés d’une pure matière rayonnante. Un ange est à tel point maître de son corps qu’il peut à son gré, se rendre visible ou invisible, de même qu’il peut librement voyager dans l’espace illimité à une vitesse bien plus grande que celle de la lumière. Il peut traverser des systèmes solaires entiers, d’incommensurables univers étoilés. … »

«… Qu’est ce que le Christ ? C’est l’unité formé par un esprit collectif. Il est la totalité de tous les Fils de Dieu dont les âmes et les cœurs débordent d’amour et de vie, ces âmes supérieurement intelligentes qui vivent dans l’union divine…»

 

Publié dans:mystique sagesse |on 6 février, 2013 |Pas de commentaires »

expression : avoir du sex appeal

 

expression : avoir du sex appeal dans jouer avec les mots - expressions

 

Avoir du sex-appeal » Avoir un certain pouvoir d’attraction sexuelle

Ce n’est pas parce que ces deux mots se prononcent « sexe à pile » qu’il faut penser à un « godemichet électrique »

Ce mot nous vient d’Angleterre vers la fin des années 1920 et « appeal » correspond à « attrait » et donc s’utilise  pour une femme en général qui excite le désir. En 1927 il se traduisait par «  appel du sexe »

Mais si depuis, on utilise des appellations bien plus vulgaires, le « sexe appeal » à souvent remplacé la version française plus douce que vous n’avez surement pas oublié : « avoir du chien »

Nous aussi on sait causer.
 dans jouer avec les mots - expressions

et ce n’est pas lui qui me contredira

 

la pensée du jour – spiritualité, progrès et science

la pensée du jour - spiritualité, progrès et science dans mystique sagesse 65202921

« Jusqu’où le progrès des sciences et des techniques mènera-t-il les humains ? Ils devraient sérieusement se poser la question avant qu’il ne soit trop tard. Pour le moment ce progrès se fait au détriment de la vie, parce que toutes les recherches et les améliorations ont essentiellement pour but la satisfaction de leurs besoins instinctifs. Ils croient qu’ils vont ainsi vivre plus intensément alors qu’il ne s’agit en réalité que d’une agitation superficielle. Ils appellent « vivre » une façon de penser et d’agir qui les entraînera le plus sûrement à la mort. Écoutez-les quand ils parlent de profiter de la vie, cela signifie exploiter à leur avantage toutes les ressources de la planète.
La vie, nous devons penser à la garder, à la protéger, et pour cela, développer toutes les facultés psychiques et spirituelles qui nous permettront de bénéficier des richesses de la nature sans avoir à nous en emparer. Seulement, pour cela, il faut être sans cesse vigilants et maîtriser nos désirs afin de ne pas faire violence à tout ce qui existe autour de nous : non seulement la nature, mais les humains aussi. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

 

 

Publié dans:mystique sagesse |on 5 février, 2013 |Pas de commentaires »

la pensée du jour – les vertus

 

la pensée du jour - les vertus dans mystique sagesse anges

« Vous l’avez certainement remarqué : si pendant quelque temps vous avez su vous conduire avec sagesse, bonté, générosité, maîtrise, vous avez acquis la possibilité de mieux affronter les situations difficiles qui se présentent à vous. Vous vous sentez affermi comme si vous aviez reçu des énergies, comme si une matière s’était élaborée en vous, un fluide subtil qui nourrit les cellules de votre système nerveux. Et vous êtes étonné. Vous vous demandez comment il se fait que vous arriviez à supporter sans broncher des inconvénients qui, auparavant, vous inspiraient de la colère, des angoisses, ou qui vous épuisaient nerveusement.
Voilà pourquoi les sages nous encouragent à la pratique des vertus. La morale qu’ils nous enseignent n’a pas pour but de nous brimer, mais de nous renforcer. De chaque victoire que nous remportons sur nous-même, nous puisons des énergies qui nous permettent d’avancer. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 4 février, 2013 |Pas de commentaires »
12345

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour