Archive pour décembre, 2012

la pensée du jour : l’écriture

 

la pensée du jour : l'écriture dans mystique sagesse aaaaaecriture

« Écrire ne consiste pas seulement à tracer des signes, des caractères sur du papier, ou toute autre matière. Écrire, au sens initiatique du terme, est un acte de volonté et de dépouillement. Écrire, c’est d’abord soumettre quelque chose en soi-même, puis le faire sortir pour le donner aux autres. Écrire, c’est laisser une trace, et certains philosophes, certains artistes ont laissé des traces magnifiques que l’on continue encore à étudier et dont on se nourrit depuis des milliers d’années.
Mais au-dessus des philosophes et des artistes, il y a les grands Initiés qui sont les véritables créateurs, car ils travaillent avec la magie divine, la théurgie. Ils tracent quelques mots dans l’espace, et ces mots écrits en lettres de feu vont s’imprimer partout dans les cerveaux et dans les cœurs. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Publié dans:mystique sagesse |on 22 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

DEJA A CETTE EPOQUE……………….

DEJA A CETTE EPOQUE................... dans les évènement qui font l'histoire

 

Le 22 Décembre 1845

 

Honoré de Balzac est l’hôte d’une dégustation particulière. Il est invité par le « club des haschischins » à consommer du haschisch, un dérivé de chanvre indien ingurgité sous la forme de pastilles vertes à la forte odeur de cannabis. Les adeptes ne méconnaissant pas les possibles effets néfastes de cette « denrée », la chose se déroule sous le contrôle d’un médecin. Le président du club n’est autre que Théophile Gautier et il s’enorgueillit de compter parmi ses membres le poète Charles Baudelaire.

 

Pour la petite histoire, le mot « haschich » serait à l’origine du mot « assassin » qui désigne, en perse, les fumeurs de haschich, les « hashachines ». La rumeur prétend que les membres de cette secte étaient conditionnés par leur chef à tuer sous l’emprise de cette drogue.

En Italie au XIIIème siècle ce mot est repris en « assassino » qui désigne les chefs musulmans combattant les chrétiens puis en France en XVIème siècle, il désigne les tueurs à gage avant de prendre le sens plus large de meurtrier.

 

 

Publié dans:les évènement qui font l'histoire |on 22 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

POUR CEUX D EN HAUT

 

 

POUR CEUX D EN HAUT dans poemes file.php?50,file=212144,filename=Jacobs_Ladder_Songe_de_Jacob

 

J’ai tissé une échelle,

J’ai  gravi  les échelons,

Pour arriver au ciel,

Lieu merveilleux dit-on.

 

Mon pied s’est tout d’abord posé,

Sur la première marche appelée départ,

Puis d’un coup de talon  il a continué,

Sur la deuxième et sans s’arrêter repart

 

Tout au long du voyage il se demandait,

Pourquoi tant d’efforts et pour arriver où ?

Dans un lieu inconnu, peut-être un désert ?

Ou encore tomber et se casser le cou ?

 

Pourtant il continuait poussé par son élan,

Et de plus en plus vite avançait à grand pas,

Un peu comme aidé par des bras bienveillants,

Qui le hissaient, allez savoir pourquoi ?

 

Quand enfin il pu voir, tous ceux qui l’attendaient,

Il  n‘en revenait pas car ils les connaissait,

Voisins, amis, famille, tous tendaient les bras,

Et posaient questions sur ceux d’en- bas

 

M’attendiez-vous défunts ?

Mais oui répondirent-ils !

Car de vous avons besoin,

De vos pensées, de vos sourires.

 

Après moult pâlabres, Il est redescendu,

Racontant à chacun tout ce qu’il avait vu,

Et transmettant le message qu’il avait reçu,

Et qui disait ceci, ni moins ni plus :

 

Nous ne vous avons pas quittés,

Seul notre corps est parti,

Mais notre cœur lui est resté,

Au fond du vôtre tapi.

 

En cette fin d’année souhaitez à vos aimés,

Bonne année, bonheur et santé,

Pour nous aussi ayez une pensée,

Car nous veillons sur vous où que vous soyez.

Yaël

 

 

Publié dans:poemes |on 21 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

expression : graisser la patte

expression : graisser la patte dans jouer avec les mots - expressions

 Graisser la patte (à quelqu’un)  »Soudoyer (quelqu’un).
Donner de l’argent (à quelqu’un) pour en obtenir une faveur.

Cette expression date du XVIIème siècle, on disait alors « oindre la paume » Il se trouve que depuis longtemps le mot « gras » est employé pour désigner ce qui se mange et celui qui mange bien et  pour manger, il faut de l’argent, de là à penser à de l’argent mal acquis il n’y a qu’un pas comme le laisse entendre l’ancienne expression  « engraisser les mains »

 

Publié dans:jouer avec les mots - expressions |on 21 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

LA PENSEE DU JOUR – LE FEU SPIRITUEL

LA PENSEE DU JOUR - LE FEU SPIRITUEL dans mystique sagesse

« La terre, l’eau, l’air sont des moyens de purification, et je vous ai donné des méthodes, des exercices à faire avec eux. Mais le moyen de purification le plus puissant est le feu. Rien ne résiste au feu. C’est pourquoi la tradition initiatique enseigne que pour se transformer les humains doivent obligatoirement passer par le feu. Mais pas le feu physique, bien sûr, le feu psychique.
Dans le plan psychique il existe deux sortes de feu : le feu de la souffrance et le feu de l’amour spirituel. Par le feu de la souffrance, doivent obligatoirement passer tous ceux qui sont tellement têtus, obstinés dans la mauvaise voie, que seules les épreuves pourront les faire réfléchir et les transformer. Celui qui veut échapper à ce feu doit travailler avec le feu de l’amour qui le rendra lumineux et rayonnant. Et même s’il doit encore souffrir, car sur la terre on ne peut pas échapper aux épreuves, le feu de l’amour spirituel brûlera plus ardemment en lui et lui permettra de les surmonter. Le feu de la souffrance ordinaire asservit l’homme ; le feu de l’amour spirituel lui donne la liberté. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 21 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

la pensée du jour : les âmes soeurs

 

la pensée du jour : les âmes soeurs dans mystique sagesse

« Qu’il soit homme ou femme, l’être qui a véritablement trouvé son âme sœur, c’est-à-dire qui a trouvé en lui-même son principe complémentaire, a la sensation de rencontrer ce principe partout, chez toutes les créatures. Il aime toutes les femmes et tous les hommes sur la terre, il les aime spirituellement et il est heureux à cause de son âme sœur qui l’a comblé. Il n’éprouve plus ce manque qui l’oblige à chercher continuellement comment y remédier, il sent que toutes les rencontres qu’il fait contribuent à l’enrichir.

Oui, quand vous avez réalisé la plénitude en vous, vous découvrez votre principe complémentaire dans toutes les créatures. Ce sont des expériences inexplicables et inexprimables. Seul celui qui les a réalisées peut les comprendre.

Mais jusque-là, quel chemin à parcourir ! Toujours souffrir, être déçu, toujours chercher un être et ne pas le trouver… On se dit : « Ah ! le voici, il est là. » Et puis, quelque temps après, on se rend compte que ce n’était pas lui. Alors, c’est peut-être un autre ?…. Cela continue ainsi jusqu’à ce que l’on se rende compte qu’on le possède au-dedans de soi. Mais du jour où on l’a trouvé en soi, on le trouve partout en dehors de soi.
Maintenant, comprenez-moi bien. Je ne déconseille pas et je ne condamne pas l’amour physique, l’union physique. Je vous explique seulement que si vous voulez trouver réellement la plénitude, c’est en vous-même, d’abord, que vous devez réaliser l’union des deux principes. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 20 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

expression : Passer au caviar

 

expression : Passer au caviar  dans jouer avec les mots - expressions

 « Passer au caviar / caviarder  »Cacher ou supprimer
Censurer

Il faut savoir qu’en Russie, sous le tsar Nicolas Ier, la censure était fréquente et que, dans les publications et livres imprimés, il n’était pas rare de trouver des taches noires, faites à l’encre, destinées à rendre indéchiffrables les passages qu’on voulait censurer.

Or, il se trouve que le caviar, principalement originaire de Russie, est également noir.
C’est pourquoi, en raison du pays d’origine commun, la comparaison a été très vite faite entre ce mets souvent servi dans les pince-fesses huppés et ces taches matérialisant la censure.

Utilisé en argot depuis le début du XXe siècle dans le milieu journalistique, le « passage au caviar » a ensuite donné le verbe caviarder.

Extrait de : expressio  

Publié dans:jouer avec les mots - expressions |on 20 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Des milliers d’insectes dans votre sapin de Noël

 

 

Des milliers d'insectes dans votre sapin de Noël dans nature milliers-insectes-sapin-noel

 

Vous ne le saviez peut-être pas mais des milliers d’insectes et araignées microscopiques sont nichés dans votre sapin de Noël ! Collemboles, acariens, papillons de nuit, araignée… Des recherches menées sur les sapins de Noël ont montré que jusqu’à 25 000 de ces petites bêtes y trouvaient refuge pour passer l’hiver. Nichés dans l’arbre, elles se réveillent une fois votre sapin enguirlandé dans votre salon douillet. En effet, en sentant la chaleur de la pièce, les insectes croient que le printemps est de retour et reviennent à la vie après l’hibernation. Pas de panique, ces petits amis inoffensifs sont pour la plupart invisibles à l’oeil nu et restent sagement dans le sapin où elles ont élu domicile.

extrait de : ma minute essentielle

Une autre bonne raison de ne pas dépouiller nos forêts et d’utiliser un sapin artificiel.

Publié dans:nature |on 20 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

A CONSOMME SANS MODERATION

 

 

 

Le terme « persil », qui est apparu au XIIe siècle sous la forme de « perresil », a pris sa forme définitive au XIIIe siècle. Il est dérivé du latin petroselinum, qui l’a emprunté au grec petroselinon. Le nom grec signifie « céleri des rochers », car on croyait à l’époque que le céleri et le persil constituaient deux variantes d’une même plante.

 

A CONSOMME SANS MODERATION dans santePour les distinguer, on les désignait par leur habitat naturel, les marais pour le céleri, les terrains rocheux pour le persil. D’ailleurs, dans certains pays, il est d’usage de le planter dans les interstices des murets de pierre.

Publié dans:sante |on 19 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

la pensée du jour – savoir dire non !

 

la pensée du jour - savoir dire non ! dans mystique sagesse

« L’homme, créé à l’image de Dieu, est aussi puissant que Lui. Alors pourquoi se montre-t-il si faible ? Parce qu’il ignore où est sa force. Et sa force n’est pas dans sa capacité d’exiger, de s’imposer, elle est dans son pouvoir de dire non. Cela signifie que personne au monde ne peut l’obliger à faire ce qu’il ne veut pas.

Même si tout l’enfer se liguait contre lui pour l’obliger à agir contre sa volonté, l’enfer ne peut pas le contraindre. Et même Dieu ne peut pas contraindre l’homme ! C’est pourquoi, si l’homme savait où est sa vraie puissance, il résisterait à toutes les séductions, à toutes les tentations, il ne commettrait aucun acte mauvais. S’il commet des crimes, c’est qu’il y consent.
Les esprits ténébreux du monde invisible ont le pouvoir de tenter l’homme, et de l’éprouver, c’est Dieu Lui-même qui leur a donné ce pouvoir. Relisez, au début du Livre de Job, la conversation de Dieu avec Satan. Mais l’homme a toujours, lui, le pouvoir de dire non. C’est l’ignorance de son origine divine qui le rend tellement faible devant le mal. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans:mystique sagesse |on 19 décembre, 2012 |Pas de commentaires »
123456

Ni OUI ni NON |
elevator |
freressuricate |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour